En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Kerminihy
 

Actualités

 ↑  

Présentation

Les sections

Rétrospectives

Administration

Visites

 1240036 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Kerminihy

Compte rendu de la randonnée botanique
 

Samedi 8 juin 2019

Aux confins de Kerminihy

Dans le calme relatif d’une traine finissante, temps frais mais ensoleillé et petite brise d’ouest. Nous nous retrouvons sur les dunes grises d’Erdeven, autour d’une dépression arrière dunaire, en petitecompagnie de 13 participants.

Nous recenserons dans un premier temps des plantes de milieu ouvert plutôt sec, puis de milieuhumide autour d’une zone marécageuse de roselière.
Les petites périodes de pluie de ces derniers jours ont permis de maintenir une végétation assezreprésentative du paraclimax (Etat stable de la végétation en situation anthropique) local de prairielittorale silico-alcaire à dépressions humides. Voici la liste des principaux végétaux rencontrés :

Dune grise

OEillet de France (Dianthus gallicus Pers.) Caryophyllaceae – Abondant dans la zone littorale de la région de Carnac mais peu commun ailleurs, ce petit oeillet parfumé n’en est pas moins protégé à l’échelon national et figure sur la liste rouge du massif armoricain.
Potentille rampante (Potentilla reptans L.) Rosaceae – Une des potentilles les plus communes, parmi les 6 potentilles présentes dans le sud du Pays d’Auray. Fleurs jaunes, grandes à 5 pétaales. Feuilles pétiolées, digitées à 5 folioles dentées

image1.jpg

Géranium colombin ou "Pied de pigeon" (Geranium columbinum L.) Geraniaceae - Géranium reconnaissable à ses fleurs isolées à l’extrémité de longs pédoncules grêles.
Orpin brûlant ou Sedum âcre (Sedum acre L.) Crassulaceae – Commune sur sable et rocaille jusqu’en Sibérie et AFN.
Thésion couché (Thesium humifusum DC) Santalaceae - Plante couchée peu commune des sols pauvres et basiques, classée dans la famille très exotique des Santals.

image2.jpg

Aspérule ou Herbe à l'esquinancie (Asperula cynanchica L.) Rubiaceae - Plante peu commune, vivace, calcicole, européenne. Une ancienne herbacée médicinale (depuis le XVIème siècle), sensée guérir les amygdalites dont le nom ancien d’Esquinancie lui a donné un de ses noms vernaculaires.
Lotier corniculé (Lotus corniculatus L.) Fabaceae – Plante d’Eurasie méridionale très commune. Parfois cultivée en engrais vert. Rampante à tiges pleines ce qui la différencie de son cousin, le Lotier des fanges (L. peduncalatus)

image3.jpg

Buplèvre du Mont Baldo (Bupleurum baldense Turra) Apiaceae – Détails ci-dessous page 3
Serpolet d'Angleterre ou Serpolet arctique [Thymus polytricus ssp. britannicus, (Ronniger) Kerguelen] - Lamiaceae

image4.jpg

Le nom de Buplèvre du Mont Baldo s’explique par le fait que la plante a été baptisée par Antonio Turra (1730 -1796), physicien et botaniste italien qui herborisait volontiers sur le Monte Baldo, petite chaine de montagne située à l’est du lac de Garde entre le Haut Adige et la Vénétie. Le Buplèvre du Mont Baldo est une petite Apiaceae du sud de l’Europe, dont les mini-ombelles sont enchassées dans une espèce de cupule de 5 bractéoles.
Une autre espèce de Buplèvre (Bupleurum angulosum L.) plus grande est endémique des Pyrénées et de la péninsule ibérique. (Le genre Bupleurum compte 200 espèces dans le monde).
Le Serpolet d’Angleterre ou Serpolet arctique est une plante aromatique assez rare en France. Son nom scientifique de Thymus polytricus sous-espèce britannicus est celui proposé par le botaniste Kerguelen (1928-1999), lors de la révision du genre en 1987 et retenu par Gabriel Rivière dans l’atlas floristique du Morbihan en 2007.
Depuis, il semble que selon les nouvelles conventions (APG) qui consistent à revenir chaque fois que c’est possible au basionyme (i.e. premier nom donné lors de la description initiale de la plante) il faudrait maintenant lui redonner le nom de Thymus drucei , Ronniger. Le botaniste autrichien Karl Ronniger (1871-1954) grand spécialiste des thyms, a été le premier à décrire la plante en 1924 et lui a attribué un nom d’espèce en l’honneur de son collègue anglais Georges Druce (1850-1932).

¤¤¤
 

Ophrys abeille (Ophrys apifera Huds.) Orchidaceae – Orchidée peu commune inscrite sur la liste rouge du Massif armoricain.Normalement allogames, les fleurs sont fécondées par certaines abeilles solitaires mâles en raison du parfum (Phéromones) que dégage la fleur. En cas de non fécondation croisée, elle devient autogame par basculement précoce des pollinies sur le stygmate. Classée en préoccupation mineure par l’U.I.C.N.
Pimprenelle ou Petite pimprenelle (Sanguisorba minor ssp. minor Scop.) Rosaceae – Petite plante en rosette. Feuilles composées de plus de 10 à 12 paires de folioles dentées. Nouveau nom : Poterium sanguisorba L.

image5.jpg

Raisin de mer (Ephedra distachya L.) Ephedraceae – Sous-arbrisse au vasculaire aphylle dont les fruits rouges sont des cônes comestibles. Connue de la médecine chinoise depuis des millénaires comme bronchodilatateur, on extrayait l’éphédrine de l’espèce voisine Ephedra sinica. L’éphédrine est aujourd’hui un produit de synthèse.
Longtemps rangé dans les conifères, l’odre des Ephédrales qui ne comporte qu’une famille monogénérique (un seul genre) est maintenant une branche à part. L’Ephedra distachya, est endémique des côtes atlantiques européennes.
Immortelle des sables [Helichrysum stoechas (L.) Moench.] Asteraceae – Sous arbrisseau calcicole des terrains secs et pauvres. Très commun dans les dunes grises et les sables du massif dunaire du site Gâvres-Quiberon. Les fleurs dégagent une forte odeur de curry.

image6.jpg

Asperge couchée (Asparagus officinalis ssp. prostratus) Asparagaceae – Sous-espèce de l’asperge officinale, propre aux sables des littoraux méditerranéens et atlantiques. Protégée (cueillette interdite) dans les départements 29,44 et 50. Fleurs jaunes et fruits rouges.
Rosier à feuilles de pimprenelle (Rosa pimpinellifolia L.) Rosaceae – Rosier des sols pauvres ou sableux originaire d’Europe et d’Afrique du nord. Grandes fleurs actinomorphes à 5 pétales blanc-crème parfois rose pâle. Feuilles composées en général de 9 folioles simplement dentées. Tiges couvertes entièrement couvertes d’aiguillons acérés, irréguliers. Le caractère rampant, prostré de ce petit rosier disparait en site abrité ou terre plus riche.

image7.jpg

Chou giroflée [Coincya monensis ssp. cheiranthos (Vill.) Aedo, Leadlay & Munoz Garm.] Brassicaceae – Plante commune un peu partout.
Gaillet des sables (Galium arenarium Loisel.) Rubiaceae – Gaillet inféodé aux sables littoraux notamment à la dune vive ou dune blanche. Plante herbacée, psammophyle, vivace, peu commune. Présente sur les côtes entre les Landes et le Cotentin.

image8.jpg

Chlora perfoliée [Blackstonia perfoliata (L.) Huds.] Gentianaceae – Petite plante herbacée annuelle assez rare, propre aux tonsures hygrophiles des littoraux méditerranéens-atlantiques et terrains marneux intérieurs. Autrement dit aux sols dénudés, légers, plutôt basiques et humides.
Piloselle ou Epervière piloselle (Pilosella officinarum Vaill. anciennement Hieracium pilosella L.) Asteraceae - Plante vivace, médicinale, des lieux secs, reconnaissable à ses feuilles simples hérissées de soies et à ses fleurs d’Astéracée en capitules jaunes.
Antibiotique et diurétique. Dans toute la France.
Ophrys de la Passion (Ophrys passionnis Sennen...) Orchidaceae - Une de nos orchidées les plus communes. Assez rares ailleurs. Espèce très proche de l’Ophrys araignée.

image9.jpg

Géranium sanguin (Geranium sanguineum L.) - Geraniaceae – Plante assez rare dans la nature. Cultivée comme plante vivace. Un des plus beaux géraniums de l’Eurasie occidentale. Grandes fleurs rouges purpurines. Feuilles orbiculaires profondément palmatipartites. Plante bien présente dans les mailles Erdeven et Quiberon sud.

image10.jpg

Zone humide

Samole de Valérand ou Mouron d’eau (Samolus valerandi L.) Primulaceae – Petite plante ubiquiste des milieux humides même saumâtres. Herbacée vivace dressée 20/60cm, discrète , peu ou pas ramifiée, présentes sur tous les continents. Petites fleurs blanches
Mouron délicat [Lysimachia tenella (L.) U. Manns.& Anderb.] Primulaceae – Très jolie plante assez commune, tapissante des lieux humides ou inondables. Ancien nom scientifique : Anagallis tenella.
Menthe aquatique ou Menthe à grenouille (Mentha aquatica L.) Lamaiceae – Une menthe médicinale très parfumée, indigène en Europe jusqu’au Caucase, en AFN et en Afrique de l’est. Cultivée en Amérique, en Chine et en Inde. Contient parfois de la ‘menthofurane’ très toxique … en quantité minime. Plante mellifère.

image11.jpg

Roseau commun [Phragmites australis (Cav.) Steud.] Poaceae - Espèce cosmopolite, constituant de grandes roselières propice à la nidification des oiseaux et à la biodiversité animale en général.
Scirpe maritime (Bolboschoenus maritimus (L.) Palla) Cyperaceae – Nouveau nom de genre depuis 2016 (Anc. : Scirpus). Cypéracée commune en milieu salé ou saumâtre. Rare à l’intérieur.

image12.jpg

Marisque [Cladium mariscus (L.) Pohl.] Cyperaceae – Un faux roseau quasi-cosmopolite des rives et marais. Reconnaissable notamment à ses inflorescences en longue panicule étagée formée d'ombelles pédonculées, espacées.
Orchis incarnat [Dactylorhisa incarnata (L.) Soô] Orchidaceae – Orchidée des zones humides, classée assez rare et figurant sur la liste rouge du massif armoricain (Lrma). Plante vivace. Tige creuse et raide, longues feuilles dressées en glaive, Fleurs roses maculées de dessins plus foncés. Espèce en forte régression classée vulnérable par l’U.I.C.N. en raison de la menace qui pèse sur les biotopes naturels qu’elle affectionne.
Euphraise à 4 angles [Euphrasia tetraquetra (Bréb.) Arrondeau] Orobanchaceae – Ancienne scrophulariaceae reclassée dans les  robanchacea par la philogénétique. Très petite plante hémicryptophyte et hémiparasite du littoral entre la Vendée et le Pas de Calais.

image13.jpg

Petit rhinanthe ou Petite cochriste (Rhinanthus minor L.) Scrophulariaceae / Orobanchaceae – Plante herbacée annuelle. En raison de leur morphologie, ses fleurs ne sont fécondées que par différentes espèces de bourdons (Bombux sp.) et jamais par des abeilles. Présente en Europe et en Amérique du nord.
Helléborine des marais [Epipactis palustris (L.) Crantz] Orchidaceae – Orchidée rare quasi menacée (NT) au titre de son classement par l’UICN pour la raison majeure de l’assèchement de zones marécageuses. Elle est cependant une des plus communes dans notre région.

image14.jpg

Saule rampant (Salix repens ssp. arenaria L.) Salicaceae – Très petit arbre (3 à 10 dm) dioïque spécifique des dunes, des tourbières et de certains terrains de montagne. Abondant ou rares selon les régions d’Europe occidentale.Fructification cotonneuse, dissémination anémochore. Réducteur de biodiversité lorsqu’il prolifère.
Saule roux (Salix atrocinerea Brot.) Salicaceae – Petit arbre dioïque jusqu’à 5 m, proche du saule cendré. Son habitat est sensiblement le même que le saule rampant, cependant plus étendu.Son hybridation naturelle avec d’autres saules n’est pas rare.
Ansérine ou Herbe aux oies [Argentina anserina (L.) Rydh.] Rosaceae – Appelée souvent potentille des oies et anciennement du genre Potentilla. Commune dans les zones détrempées , prairies humides ou fossés . Son nom d’espèce vient du latin anser : oie.

image15.jpg

Liparis de Loesel [Liparis loeselii var. loeselii (L.) L.C.M. Richard] Orchidaceae - Petite orchidée (5-25cm) herbacée vivace hémicryptophyte, oligotrophe, rhizomateuse, grêle, entièrement verte et haute de 5 à 25 cm. En forte régressiondans toute l’Europe. Elle semble être au contraire en rpide expansion entre Gâvres et Quiberon depuis une dizaine d’années.
Elle fait ll’objet d’un plan national de protection en France.
Bugrane 'Arrête boeuf' {Ononis spinosa ssp. maritima [L. (Dumort. Ex Piré) P. Fourn.Dum.] Fabaceae – Longtemps de taxonomie imprécise, toutes les Bugranes sont aujourd’hui rasemblées dans la désignation binominale de Ononis spinosa.
Ail à tête ronde (Allium sphaerocephalon L.) Amaryllidaceae/ Alliaceae/Liliaceae – Plante de la famille des Amaryllidaceae en phylogénie (APG), Alliaceae selon la classification de Cronquist et Liliaceae dans la classification traditionnelle. Un des 6 ails présents dans la région. Le grand absent étant l’ail des ours, abondant dans le Finistère. L’ail à tête ronde affectionne les lieux secs cultivés ou incultes,les dunes et tous les sols légers plutôt alcalins.

image16.jpg

Revenons aux milieux plus secs

Liondent 'Faux pissenlit' ou Liondent à tige nue [Leontodon saxatilis ssp. saxatilis (Vill.) Merat] Synomyme :
Leontodon taraxacoides - Asteraceae – La systématique des pissenlits et faux-pissenlits est particulièrement complexe. Le genre Leontodon est proche du genre Taraxacum dont font partie les pissenlits vrais (nous y reviendrons un jour). Le Liondent à tige nue est commun dans le massif dunaire
Plante herbacée à capitules solitaires jaunes liguliformes, feuilles dentées en rosette basale. Affectionne les sables nus des dunes vives ou fixées.
Orobanche (Orobanche sp.) Orobanchaceae - Plante herbacée parasite, sans chlorophylle. Chacune des espèces d’Orobanche ne parasite qu’une espèce ou un petit nombre d’espèces. Par greffage naturel de la plante sur une racine de l’hôte parasité, l’orobanche va détourner la sève élaborée de l’hôte pour s’en nourrir.

image17.jpg

OEillet prolifère [Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball. & Heyw.] Caryophyllaceae – Petit oeillet euro-méditerranéen assez commun. Très petites fleurs roses groupées par 2 à 6 au sommet d’une tige droite et raide.
Amourette commune, Brize intermédiaire (Briza media L.) Poaceae – Graminée vivace assez commune, appelée aussi « Tremblotte » en raison des épilets suspendus à des rameaux capillaires souples et sans cesse en mouvement.
Lierre terrestre (Glechoma hederacaea L.) Lamiaceae - Espèce circumboréale très commune. Son nom vernaculaire et son nom d’espèce, proviennent de ses longues tiges rampantes qui rappellent celles du lierre. Elle préfère la miombre umide. Plante médicinale aux multiples vertus depuis la Grèce ancienne. Comestible en petite quantité (tanins), elle est aussi utilisée comme plante aromatique et entre parfois dans la grande cuisine (Marc Veyrat). Enfin, elle fut dans les siècles passés, une plante magique associée à la magie blanche.
Fait actuellement l’objet de recherches dans plusieurs domaines de la médecine.

image18.jpg

Centaurée des prés (Centaurea thuillieri J. duvigneaud & J. Lambinon) Asteraceae – Plante assez commune d’Eurasie tempérée. La détermination précise de beaucoup de centaurées est très complexe. Le nom scientifique de la centaurée des prés retenu ici, est celui figurant dans l’atlas floristique de Bretagne pour le Morbihan (Gabriel Rivière, 2007)
Silène ‘fleur de coucou’ (Lychnis flos-cuculi L.) Caryophyllaceae – Plante européenne très commune, des prairies humides, marécages et sols riches. Fleurs à 5 pétales, chacun d’eux étant divisé en 4 lanières.

image19.jpg

Retour au Foyer dans le temps sans problème.


Date de création : 23/06/2019 @ 07:22
Catégorie : Actualités - Sorties Botaniques

Vous êtes ici :   Accueil » Kerminihy

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr