Vous êtes ici :   Accueil » La gravure sur verre
 
Actualités
Présentation
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
Administration
Visites

 679041 visiteurs

 23 visiteurs en ligne

 LA GRAVURE SUR VERRE

gravure_bouteille.jpg


figure 1 : bouteille en cours de travail. Le motif a été dessiné au feutre Posca et effacé au fur et à mesure du travail. Les contours ne sont pas gravés mais sont laissés non dépolis pour marquer les différentes surfaces.

La gravure sur verre consiste à reproduire des motifs, dessins, graphismes, etc. sur un support en verre (vase, verre, bouteilles, carafes, miroir, pot de confiture,...). On utilise un graveur manuel (genre porte-mine) ou électrique sur lequel on installe des embouts en diamant ou des meules. Cette technique est définitive (pas de "Ctrl/pomme Z comme en informatique, ni de coup de gomme et encore moins une nouvelle couche de peinture pour recouvrir les erreurs !). Donc patience et réflexion avant de commencer le travail et quelques essais sur des pots de moutarde par exemple sont les bienvenus. wink

Le matériel

- un graveur manuel ou électrique
- des embouts diamantés et des meules (voir infra)
- un support à graver (tient ?!)
- une éponge très légèrement humide
- un chiffon sec
- un tissu noir ou bleu marine
- du scotch ou de la colle repositionnable
- éventuellement un papier calque et un crayon gras (voir infra) 
- éventuellement un feutre Posca (voir infra) 

Les graveurs

la gravure se fait avec  un graveur. Il en existe de deux sortes : manuel et électrique.

1- le graveur manuel

Il se compose d'un porte embout métallique. A un bout on trouve une meule , à l'autre une boule diamantée. Il se tient et s'utilise comme un crayon. 
Le graveur manuel n'est cependant pas aussi fin et souple d'utilisation que le graveur électrique. En effet, il faut utiliser la force manuelle (ben tiens !) pour le faire fonctionner et, à terme, la technique s'avère fatigante. De plus on ne peut, comme le graveur électrique changer les embouts.

2- le graveur électrique



gravure_graveurs.jpg

figure 2 : Un graveur Dremer sans bouton poussoir un peu gros mais permettant de nombreux usages grâce aux embouts interchangeables, un autre graveur Maxicraft avec bouton poussoir et plus petit, donc plus maniable, mais avec peu d'embouts de rechange.

Il est, bien entendu, plus coûteux que le graveur manuel mais permet une utilisation beaucoup plus large. C'est un gros ( parfois très gros !) crayon qui se branche sur le secteur. Les plus perfectionnés ont une vitesse réglable, ce qui leur permet d'être utilisés pour la gravure sur verre mais aussi, en changeant les embouts, pour poncer, percer, etc. (il existe de nombreux embouts dans le commerce de plus ou moins bonne qualité). Certains modèles possède un bouton poussoir qui permet d'arrêter l'appareil en levant simplement le doigt mais qui obligent à maintenir celui-ci appuyé pendant tout le travail (au risque d'avoir des crampes !).

L'idéal pour commencer avec un graveur électrique est d'avoir 2 pointes diamantées de taille différente (voir plus bas le paragraphe 3), 2 meules (idem). Il existe deux marques qui .... se démarquent : Proxon et Dremel.

3- Utilisation des boules diamantées et des meules

gravure_embouts.jpg
figure 3 :  deux boules diamantées  et deux meules de formes différentes


Les boules diamantées servent à dessiner le motif. L'épaisseur du trait est, bien sûr, en fonction de la taille de la boule. L'idéal est d'avoir une boule fine (1mm) et une moyenne (1,6mm). L'usure et le coût des boules diamantées justifient de n'utiliser celles-ci que pour le tracer des motifs. Il est conseillé, comme lorsque l'on perce un mur avec une mèche de tremper celle-ci dans un peu d'eau régulièrement pour l'empêcher de chauffer et donc de s'abîmer.

Les meules servent à remplir les motifs. Il en existe de nombreuses formes à différentes tailles et permettent de dépolir le verre sur de petites ou grandes surfaces. Avec un peu de pratique, on en varie les effets en créant des hachures par exemple. Ceci permet de varier le dessin mais aussi de mettre en valeur une partie de celui-ci, voire de créer des volumes différents.
gravure_verre.jpg

La technique 

1- Préparation de la surface à travailler

- Dégraisser le verre avec de l'alcool à brûler et un chiffon.
- Choisir  un papier de couleur contrastée par rapport au support à graver : noir ou clair que l'on va mettre derrière la surface afin de travailler en transparence.
- Couper éventuellement celui-si à la taille du motif que l'on voudrait avoir sur le verre ou marquer la taille maximale - ou minimale - que le dessin devra avoir (cela permet d'avoir immédiatement celui-ci à la bonne taille et éviter de le refaire parce qu'il sera trop grand ou trop petit cry)  
- Si le support n'est pas plat (verres, vase, ...) faire des petites découpes sur les bords du papier pour que celui-ci s'adapte parfaitement à la surface.
- Dessiner le motif en blanc, noir tout autre couleur qui sera bien visible à travers le verre
- Collez votre motif une fois terminé à l'intérieur ou derrière votre surface à travailler avec du Scotch ou de la colle repositionnable.
 - Si vous désirez graver une bouteille, une carafe, un miroir ou tout autre objet dans ou derrière lequel il vous est impossible de coller votre dessin pour le recopier, vous pouvez toujours le décalquer en utilisant un calque et un crayon gras. Mais si vous savez dessiner à main levée, utilisez un feutre genre Posca qui s'efface à l'eau et est parfaitement opaque sur le verre. Vous pourrez l'effacer au fur et à mesure de votre gravure.
- Prenez une position pour graver votre verre dans laquelle vous pourrez travailler avec aisance tout en tenant fermement le verre. Tenez l'outil comme un crayon et appuyez-vous sur votre auriculaire pour tracer.
- Commencer par faire tous les contours de votre dessin.
Attention,  en fonction du motif, il est parfois préférable de ne pas faire les traits intérieurs mais, au contraire, de laisser la surface non dépolie afin de délimiter les différentes surfaces (voir la photo en haut de la page : les nervures des feuilles)
- Lorsque tous les contours sont terminés, retirez le motif.
- Insérez alors un chiffon uni foncé dans le verre afin de vérifier l'évolution du travail en créant un contraste avec ce dernier (je me dépanne parfois avec des sacs poubelle noirs mais attention aux reflets du plastique !)
- Dépolissez l'intérieur du motif à l'aide d'une meule.
- Avec l'éponge humide essuyer régulièrement la poussière de verre et sécher avec le chiffon sec avant de reprendre la gravure. Ne pas oublier qu'il s'agit de verre et donc de matière coupante !

Astuces

Les bulles dans le verre peuvent créer des éclats. Il faut donc observer le verre avant de commencer et, éventuellement déplacer le motif. Il est possible de rattraper l'éclat en créant un motif plein là où se trouve l'éclat.
- Si la boule diamantée accroche, n'hésitez pas à la mouiller régulièrement dans un peu d'eau. Certaines personnes travaillent même en mouillant en permanence leur travail pour éviter ce problème. Il faut savoir, toutefois, qu'ainsi la visibilité est moindre sur le travail.


Date de création : 29/01/2012 @ 09:43
Dernière modification : 29/01/2012 @ 11:24
Catégorie : Les sections - Loisirs créatifs-Cours
Page lue 2342 fois
Précédent  
  Suivant

Vous êtes ici :   Accueil » La gravure sur verre

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr