Vous êtes ici :   Accueil » Erdeven
 
Actualités
 ↑  
Présentation
 ↑  
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 693516 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

QUELQUE PART EN ERDEVEN

Le 29 juin 2012


L’été tarde à s’installer mais finalement le printemps capricieux avec ses sautes d’humeur, ses coups de chaud et ses déluges a été bénéfique pour la végétation des espaces naturels. Nous avons rarement observé une telle profusion de plantes. Elles sont belles et en pleine santé. Des graines en dormance depuis des années se sont sans doute réveillées, c’est un bonheur pour les botanistes.

patience_eau.jpg
patience d'eau

Monique et Michel nous emmènent au long d’un chemin peu connu, au sud de la route de Lorient à mi-distance de Plouharnel et d’ Erdeven. Le chemin mène aux abords de Kergrosse.
Les bas côtés sont d’une richesse végétale inouïe. C’est un foisonnement d’espèces rarement observé ces dernières années. Au-delà des talus ou des fossés, des prairies naturelles, des friches, des étangs, des fourrés et des bois sont intacts et regorgent de merveilles végétales. Les cantonniers n’ont fauché que sur une faible largeur respectant ainsi la flore et la faune de ce petit paradis. 
Je ne citerais ci-après que quelques plantes parmi celles qui ont plus particulièrement retenu notre attention, parce qu’elles ont été rarement rencontrées dans nos dernières pérégrinations.
Aux bords des chemins et des prairies :     
 
ail_des_vignes.jpg
ail des vignes
 
  • L’aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria L.) de la famille des Rosaceae.
  • L’élégant et rare œillet armérie (Dianthus armeria L.) très différent de l’Armerie maritime. 
  • Le millepertuis couché (Hypericum humifusum L.) très petit et tapissant.        
  • La gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosus L.) peu commune dans le secteur.                
  • L’ail des vignes (Allium vineale L.) aux curieux fruits composés de bulbilles.
Hélophytes et plantes des berges de l’étang :

 

  • La patience d’eau (Rumex hydrolapathum Huds.), une grande plante spectaculaire, hélophyte (semi immergée) qui donne à l’étang un air de marigot tropical.
  • La peu courante oenanthe fistuleuse (oenanthe fistulosa L.) dont les ombelles ne comportent que 3 ou 4 rayons.
  • La renouée amphibie [Persicaria amphibia (L.) Gray] flottante, aux gros épis de fleurs roses qui surplombent la surface de l’eau au bout d’un long pédoncule. Il existe une forme terrestre de la renouée amphibie.
  • La véronique à écusson (Veronica scutellata L.) peu courante.

  • Et dans un fossé près de l’étang, une ombellifère jamais observée l’Ammi élevé (Ammi majus L.). Très belle Apiaceae blanche au feuillage reconnaissable (feuilles alternes pétiolées, inférieures à limbe pennatiséqué à segments ovales ou lancéolés, dentés, à dents blanches et cartilagineuses, les caulinaires à limbe bipennatiséqué à segments linéaires, dentés à dents blanches et cartilagineuses, selon la définition d’Erik Dronnet *).Je passe sous silence nombre d’autres plantes mais je signale que cet endroit est riche en gesses et en vesces.
  • Sur un talus, nous eûmes un moment donné dans notre champ de vision, 4 espèces de ces petites Fabaceae plus ou moins grimpantes ou rampantes : la gesse aphylle (Lathyrus aphaca L.), la gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosus L.), la vesce hérissée (Vicia hirsuta L. Gray) et  la vesce de Bithynie (Vicia bithynica L.)
millepertuis_couche.jpg
millepertuis couché


Pour finir la journée, nous reprenons les voitures pour nous rendre dans la zone dunaire à proximité de la route de la plage de Sainte Barbe (Plouharnel). Michel et Monique nous réservent une surprise. Ils ont découvert un nouveau site de Liparis de Loesel (Liparis loeselii), la petite orchidée protégée au niveau européen. Cette orchidée, découverte pour la première fois en Bretagne (à Plouhinec) par Gabriel Rivière en 1974 et très rare en France, semble décidément en expansion sur notre littoral.
 
mouron_delicat.jpg
mouron délicat

Le coin est une dépression humide, riche en espèces intéressantes telles que l’ Helléborine des marais (Epipactis palustris L. Crantz) et la spiranthe d’été (Spiranthes estivalis …). Et de grands tapis de Mouron délicat (Anagallis tenella L.) méritent un détour.
Si vous n’avez pas participé à cette sortie du 29 juin, je vous propose la randonnée du 12 juillet, pour revoir ce merveilleux site et nous étendrons la rando jusqu’à la dune mobile que nous n’avons pas encore visité cette année.
 
spiranthe_ete.jpg
spiranthe d'été
 

Date de création : 06/07/2012 @ 08:40
Dernière modification : 10/10/2012 @ 15:35
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2011-2012
Page lue 2070 fois
Précédent  
  Suivant

Vous êtes ici :   Accueil » Erdeven

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr