Vous êtes ici :   Accueil » Kerfélicité
 
Actualités
 ↑  
Présentation
 ↑  
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 693512 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

KERFELICITE ET KERGROSSE PUIS VERS SAINTE BARBE

Le 12 juillet 2012
 

Les rares candidats présents au rendez-vous, sont bien décidés à braver la pluie ; celle-ci nous accompagnera par intermittence toute l’après-midi. Aucun d’entre eux n’a participé à la sortie du 29 juin et sont partants pour retourner sur les mêmes sites, curieux de découvrir ces endroits tant appréciés dans le dernier compte rendu.


Personne ne sera déçu. Les chemins et les friches sont toujours couverts d’une grande diversité de plantes.

kerfelicite.jpg

Je ne reviendrai donc pas sur les 12 espèces citées dans le CR du 29 juin et dont les photos sont consultables sur le site Web du Foyer. Je préfère évoquer d’autres plantes qui méritent aussi quelques mots et qui ont toutes fait l’objet de questions de la part des participants à la randonnée de ce 12 juillet.
Le bleu intense des petites fleurs du Polygale commun (Polygala vulgaris L.) a tout de suite surpris par sa luminosité. Sachez cependant que les fleurs du Polygale sont parfois roses ou blanches.
    A l’entrée d’une pâture, on ne pouvait pas ne pas remarquer un beau peuplement de Vesce en épis appelée aussi Pois à crapauds et Vesce de Cracovie (Vicia cracca L.) dont les petites fleurs en épis affichent un beau dégradé de violets plutôt agressifs.
Dans bien des endroits la Bruyère cendrée (Erica cinerea L.) décore les talus.

 
vesce_en_epi.jpg bruyere_cendree.jpg
Vesce en épi ou Pois à crapauds Bruyère cendrée


   
De place en place, les haies abritent la Bryone ou Navet du diable (Bryona dioica Jacq.), une vigoureuse vivace, sarmenteuse et poilue qui grimpe partout où elle peut. De la famille des Cucurbitaceae, ses petits fruits sphériques rouges puis noirs de 6 à 10mm sont gluants. Il ne faut pas confondre la Bryone avec une autre sarmenteuse aux fruits rouges, sphériques, en petites grappes et dont les feuilles nervurées sont en forme de cœur. Il s’agit du Tamier ou ‘Herbe aux femmes battues’ (Tamus communis L.), pour les propriétés émollientes de la pulpe de ses racines rhizomateuses. Le tamier, de la famille des Dioscoreaceae est aujourd’hui utilisé en homéopathie comme antirhumatismal.
Le Tamier ressemble aussi beaucoup à la Salsepareille (Smilax aspera L.) que l’on distingue par ses feuilles épaisses, rugueuses et coriaces. La ‘ salsepareille ‘, très courante dans le sud-est est la nourriture principale des ‘stroumpfs’ dans la mythologie du neuvième art. Elle appartient à la famille des Smilacaceae/Liliaceae.
 

matricaire_sans_ligules.jpg

Matricaire sans ligules


Une prairie naturelle humide est envahie de Matricaire inodore (Matricaria perforata Mérat) et accompagnée de quelques représentants de Matricaire sans ligules (Matricaria discoidea DC) des plantes proches de la camomille vraie ou petite camomille (Matricaria recutita L.).
Au milieu d’une friche des fleurs roses attirent notre attention. C’est un beau spécimen de la Mauve musquée (Malva moschata L.)

Dans le fond des fossés et aux abords de l’étang de Kergrosse croît la Menthe aquatique ou menthe à grenouille (Mentha aquatica L.) au puissant parfum.
Avant de quitter ce site, nous allons revoir au-delà de l’étang, les Ammi élevés (Ammi majus L.). Nous avions constaté des feuillages différents sur les plantes de ce petit peuplement. Il semble qu’il y ait là, Ammi majus et une sous-espèce Ammi majus glaucifolium. 
 

viperine_commune.jpg thym_serpolet.jpg
Vipérine commune Thym serpolet


Nous retournons aux voitures pour nous rendre dans la zone dunaire près de la route de la plage de ‘Sainte Barbe’ en Plouharnel. C’est l’occasion de montrer aux nouveaux trois orchidées, de la plus commune à la plus rare. A savoir l’ Helléborine des marais (Epipactis palustris L.), la Spiranthe d’été (Spiranthes aestivalis) et la rare Liparis de Loesel (Liparis loeselii).
C’est dans le secteur un foisonnement d’espèces en pleine floraison. Malgré la pluie, nous restons à observer l’ Onagre à sépales rouges (Oenothera glazioviana …), les plaques rases de  Serpolet (Thymus polytrichus ssp. britannicus …), la Vipérine commune (Echium vulgare L.) le Pavot cornu (Glaucium flavum Crantz.)

Finalement, les randonnées sous petite pluie ont beaucoup de charme. Les camaïeux de gris mettent bien en valeur la délicatesse des couleurs de la flore bretonne.…


Date de création : 21/07/2012 @ 08:56
Dernière modification : 10/10/2012 @ 15:37
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2011-2012
Page lue 2174 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Kerfélicité

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr