Vous êtes ici :   Accueil » Le Hahon
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 723337 visiteurs

 21 visiteurs en ligne


ZONE MARECAGEUSE DU CÔTE DU HAHON 
( 47° 38’ 15’’ N / 03° 06’ 07’’ W )

Le 20 Septembre 2012


Nous sommes nombreux (quatorze) par une belle et chaude journée d’un été finissant, à nous rendre au nord du Hahon, dans le petit marécage du lieudit ‘Brahen’.

groupe.jpg


Bienvenue aux nouveaux ; c’est toujours un plaisir d’accueillir des débutants comme aujourd’hui des connaisseurs, qui ont montré tout l’intérêt qu’ils portaient aux plantes sauvages.
Nous passerons toute l’après midi à patauger dans la vase, dans l’eau ou un fouillis végétal spongieux, souple sous nos bottes.
L’objectif de cette sortie est d’abord d’observer la Pilulaire à globules appelée aussi « Boulette d’eau » (Pilularia globulifera L.)  C’est une curieuse petite fougère amphibie de la famille des Marsiléacées dont les frondes (feuilles) linéaires filamenteuses, sont issues d’un rhizome rampant. Son mode de reproduction est proche de celui des fougères mais se rapproche plus de celui des Prèles en raison de l’hétérosporangie (sporanges sexués).
Le long du rhizome apparaissent les « boulettes » ou « globules » qui sont en fait des petits sacs sphériques à 4 loges, appelés sporocarpes.

 boulette_d_eau.jpg

Les loges contiennent des microsporanges qui produiront les microspores mâles et des macrosporanges qui libéreront des macrospores femelles. Les spores donneront des prothalles également sexués, comme chez les Isoètes, prèles, sélaginelles et fougères aquatiques (Hydroptéridales). Seules, lesprothalles femelles donneront naissance à une nouvelle plante après qu’elles auront été approchées par un prothalle mâle qui aura libéré ses gamètes dans l’eau. Le processus de reproduction dépendant de l’eau, est celui des plantes archaïques du carbonifère, qui couvrirent les terres émergées de la pangée. Ce sont les prèles, les mousses et les fougères géantes, dont il ne reste que des fossiles.
En observant la plante adulte, notons l’absence de tige stricto sensu, le rhizome en tient lieu. Remarquons aussi que les frondes se déroulent en forme de crosse comme sur les fougères supérieures.
Dès l’entrée du marais,  de grands tapis de ‘Boulettes d’eau’ couvre le sol imbibé d’eau. Sa petite taille l’oblige à s’insérer entre les autres végétaux, couvrant ainsi tous les vides interstitiels.
Protégée au niveau national en France, c’est une espèce medio européenne occidentale, présente du sud de la Norvège et du Danemark jusqu’au Portugal et à l’Espagne du nord-ouest.
Elle est absente des zones méditerranéennes et des climats trop continentaux. En France, elle est présente dans 47 départements, essentiellement de l’ouest et du centre au sens large mais la raréfaction des zones humides la rend vulnérable.


Date de création : 26/09/2012 @ 14:24
Dernière modification : 13/02/2013 @ 15:27
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2012-2013
Page lue 2108 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Le Hahon

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr