Vous êtes ici :   Accueil » Le Bégo
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 722906 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

AU BEGO

Jeudi 18 avril 2013


 

C’est avec joie que quelques fidèles de la section se retrouvent après un hiver frais, long et pluvieux. Il fait beau, cependant, le vent d’ouest n’est pas chaud et tourne régulièrement au nord depuis les rameaux, pour glacer le dos des promeneurs imprudents.

sortie_botanique_le_bego.jpg

La première sortie de l’année est l’occasion d’observer des plantes printanières annuelles qui disparaîtront dès le mois de mai venu. La végétation est en retard, nulle feuille aux arbres et autour du Bégo, les dépressions d’arrière dunes sont inondées, formant de vastes étendues d’eau impraticables.

Heureusement, notre randonnée nous comblera d’observations intéressantes. Dès son début, les talus sont couverts de plantes fleuries qui sont l’occasion d’une petite révision très utile pour le décrassage des neurones, quelque peu endormis par l’hiver.

A titre d’aide-mémoire voici la liste des plantes que nous avons remarquées sur le terrain. Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive.          


Plantes bénéficiant d’une protection internationale

 Cynoglosse des dunes (Omphalodes littoralis Lehm.)

Espèce endémique, Inscrite sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN (novembre 2012) et à l’annexe 1 de la Convention de Berne pour la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel en Europe.

Le peuplement qui s’étend sur la côte ouest du massif dunaire de Plouharnel est exceptionnel et semble –t-il en expansion depuis quelques années.

 


Plantes bénéficiant d’une protection régionale

Euphragie à larges feuilles [ Parentucellia latifolia (L.) Caruel ]

Cette toute petite plante peu commune et peu spectaculaire est protégée en Bretagne et dans la région Midi-Pyrénées. Pourtant très abondante dans la région.

Liste rouge du Massif armoricain

Alisson champêtre   (Alysum simplex Rudolphi)

Plantes présentant un intérêt particulier
Mibora printanière (Mibora minima (L.) Desv. = Mibora verna P. Beauv.)
Listère ovale [ Listera ovata (L.) R. Br. In ...]
Orchis bouffon (Orchis morio L.)
Orchis mâle [Orchis mascula (L.) L.]
Canche des sables (Corynephorus canescens (L.) P. Beauv.)
Géranium luisant (Geranium lucidum L.)

Autres plantes
Cardamine velue  (Cardamine hirsuta L.)
Plantain corne de cerf (Plantago coronopus L.)
Ravenelle (Raphanus raphanistrum L.)
Onagre à sépales rouges (Oenothera glazioviana M. Micheli …)
Luzule des champs (Luzula campestris …)
Lamier amplexicaule (Lamium amplexicaule L.)
Lamier pourpre (Lamium purpureum L.
Céraiste à 4 étamines (Cerastium diffusum ssp. diffusum Pers.)
Céraiste aggloméré (Cerastium glomeratum Thuill.)
Lycopsis des champs [Anchusa arvensis (L.) M. Bieb.]
Seneçon commun (Senecio vulgaris L.)
Mâche ou Doucette [ Valeriana locusta (L.) Laterrade ]
Stellaire commune ou Mouron des oiseaux [ Stellaria media (L.) Vill. ]
Stellaire holostée (Stellaria holostea L.)
Maceron cultivé (Smyrnium obtusatum L.)
Myosotis des champs [ Myosotis arvensis (L.) Hill. ]
Compagnon blanc [ Silene latifolia ssp. alba (Mill.) Gr & B…]
Anthrisque commun (Anthriscus caucalis M. Bieb.)
Luzerne d’Arabie ou Luzerne tachée [ Medicago arabica (L.) Huds. ]
Véronique des champs (Veronica arvensis L.)
Véronique de Perse (Veronica persica Poiret in Lam.)
Géranium mou (Geranium molle L.)
Drave printanière [ Erophila verna (L.) Cheval.]
Saxifrage tridactyle (Saxifraga tridactylites L.)

Araujia ou Arauja (Araujia sericifera Brotero)  Grande liane originaire du Brésil et du Pérou, classée indésirable en Europe et invasive en Amérique du Nord, Australie et Nouvelle Zélande. Le cœur de la fleur comporte une pince qui piège les insectes. Celui-ci prisonnier se débat et permet une bonne diffusion du pollen contenu dans des sacs polliniques. Les plus petits insectes s’asphyxient sur place, les plus gros arrachent la pince, les autres sont souvent mutilés et meurent de leur blessure, d’où le nom de ‘Cruel Plant’ que donnent les anglophones à cette espèce.

Il ne s’agit en aucun cas d’une plante carnivore mais d’une plante qui n’est pas très florifère et qui semble avoir trouvé le moyen de favoriser la fécondation de ses propres fleurs au détriment des autres.

Bien que sa culture soit déconseillée, il est peu probable qu’elle devienne envahissante en France compte tenu de sa sensibilité au gel. Elle disparaît à – 5°C, ses racines étant très fragiles au froid.


Date de création : 30/04/2013 @ 05:45
Dernière modification : 27/09/2013 @ 05:53
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2012-2013
Page lue 1622 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Le Bégo

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr