Vous êtes ici :   Accueil » Kerfraval
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
Rétrospectives
 ↑  
Administration
 ↑  
Visites

 783964 visiteurs

 26 visiteurs en ligne

LE SENTIER DE KERFRAVAL

Le jeudi 10 mai 2014


Monique et Michel nous emmène vers le chemin de Kerfraval. Un sentier qui descend du chemin de Beaumer vers une zone humide aux confins du marais de Kerdual.

Nous sommes huit cet après-midi et la plupart d’entre nous connaissons déjà ce site pour l’avoir parcouru les années passées. La palette de sa flore ne nous a jamais déçus et ce sera encore le cas aujourd’hui. La zone de Kerfraval est à l’abri du vent et c’est en l’occurrence une bonne chose, sous ce ciel de traine lumineux qui ne nous apportera pas la moindre goutte d’eau. Michel a eu la bonne idée de se munir d’un ouvrage sur l’utilité des plantes sauvages. Nous en bénéficierons tout au long de la randonnée.

Au départ, le chemin creux nous offre une gamme complète de géraniums, que quelques uns découvrent. Sur les talus, puis plus bas au pied des haies, une foule d’autres plantes s’entremêlent en luttant pour une place au soleil.

 glechoma_hederacea.jpg  orchis_laxiflora.jpg
 Glechoma hederacea  Orchis laxiflora
 sherardia_arvensis.jpg  melilotus_albus.jpg
 Sherardia arvensis  Melilotus albus


Parmi elles, quelques espèces que nous n’avons pas encore rencontrées au cours de nos deux premières sorties de l’année ou sur lesquelles nous ne nous étions pas vraiment arrêtés. Notamment, le Laiteron potager (Sonchus oleracea) aux feuilles tendres et le Laiteron rude (Sonchus asper) aux feuilles plus raides et piquantes, tous deux de la famille des Asteraceae et sous-famille des Cichorioideae dans certaines nouvelles nomenclatures phylogénétiques (1).
Nous remarquons deux autres Astéracées : la Porcelle enracinée appelée aussi Salade de porc (Hypochaeris radicata L.) extrêmement commune sur les surfaces enherbées et les bas-côtés de chemins, tige nue dressée, feuilles radicales, épaisses et appliquées au sol en rosette. et le Crépis verdâtre (Crepis capillaris (L.) Wallr. aux tiges rameuses et aux feuilles intermédiaires longues et dentées.
Egalement, un Brachypode, famille des Poaceae (anciennement : graminée). Il peut s’agir du Brachypode penné (Brachypodium pinnatum) mais plus probablement du Brachypode des bois [Brachypodium sylvaticum, (Huds.)P. Beauv.] , aux feuilles molles, qui préfère les endroits ombragés. Il faudra examiner leurs épis et leurs épillets lorsqu’ils seront en fleurs, pour confirmer.
Le Mélilot blanc (Melilotus albus, Medik.) une Fabaceae médicinale et le Pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica L.) une Scrophulariaceae semi-parasite, sont aussi rencontrés pour la première fois cette année.

 herbe_esquinancie.jpg  gaillet_croisette.jpg
 Herbe à l'esquinancie (Asperula cynanchica  Gaillet croisette
 pediculaire_bois.jpg  vesce_bithynie.jpg
 Pédiculaire des bois  Vesce de Bithynie


Plus bas le chemin traverse une zone humide. Autour des trois étangs nous trouvons un champ de la Fleur de coucou (Lychnis flos-cuculi L ), l’Orchis à fleurs lâches (Orchis laxiflora Lam.), et quelques trèfles discrets comme le Trèfle pied d’oiseau (Trifolium ornitipodioides L.) aux curieuses petites fleurs blanches et le Trèfle renversé (Trifolium resupinatum L.) aux fleurs blanches et roses. Par curiosité, reportez vous à la description détaillée particulièrement complexe de l’inflorescence du trèfle renversé, dans une flore quelconque ou sur le site d’Erik Dronnet.

Nous aurons observé beaucoup d’autres plantes dont je vous donne la liste ci-dessous, avec les inévitables oublis.

Nous rentrons par le chemin de Beaumer en nous attardant devant la Vesce de Bithynie (Vicia bithynica L.) aux fleurs bicolores. Elle cohabite ici, avec la Vesce à feuilles étroites [Vicia sativa ssp. nigra L. (= V. sativa ssp. angustifolia)] et la petite Vesce hérissée (Vicia hirsuta). Nous avions vu auparavant la Vesce jaune (Vicia lutea L.).
Avant de nous quitter, nous allons jusqu’à Saint Colomban pour visiter le rare Ornithope comprimé (Ornithopus compressus L.), une petite légumineuse (famille des Fabaceae) à fleurs jaunes, qui vit là en limite nord. Ce petit peuplement est en bien mauvais état, la tondeuse municipale ou pas ( ?), est passée dessus … mais rien n’est perdu, il est solide, il a résisté et sera encore là l’an prochain.

 herbe_aux__chantres.jpg  chou_giroflee.jpg
 Herbe aux chantres  chou giroflée
 trefle_renverse.jpg  trefle_pieds_oiseaux.jpg
 Trèfle renversé  Trèfle "Pieds d'oiseaux"


(1) La famille des Asteraceae (famille des fleurs en « étoile » comme la marguerite ou l’aster qui lui a donné son nom)  est la deuxième famille de plantes en nombre d’espèces. Elle en comporte plus de 23.000 réparties en 1.620 genres environ de par le monde. Elle n’est dépassée que par la famille des Orchidaceae (Orchidées) qui en recèlerait plus de 25.000. Depuis le développement de la recherche en phylogénétique, les Astéracées seraient rangées en 12 sous-familles (Panero & Funk-2002) dont deux principales qui regroupent 99% des espèces.
- La sous-famille des Cichorioideae (de Cichorium – chicorée) avec 224 genres et 3.200 espèces.
- La sous-famille des Asterioideae  (de Aster - étoile) avec 1.130 genres et 16.200 espèces.


Date de création : 21/05/2014 @ 14:14
Dernière modification : 10/07/2014 @ 14:32
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2013-2014
Page lue 1540 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Kerfraval

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr