Vous êtes ici :   Accueil » Dunes de Kerminihy
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 785739 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

LES DUNES DE KERMINIHY

Le Jeudi 10 mai
 
Au cœur de l‘Arc dunaire ‘Gâvres – Quiberon’ (1), Kerminihy est un des sites les plus riches en espèces. Biotopes typiques du littoral atlantique, dune vive, dunes grises, dépressions humides et prairies sèches, sont autant de terrains d’accueil où les plantes montrent toute leur capacité à s’accommoder des pires conditions climatiques et édaphiques. Sécheresses, embruns salés, submersions, pauvreté des sols siliceux, calcaire actif des sables coquilliers ont sélectionnés une flore spécifique qui fait le bonheur des curieux que nous sommes.

Nous sommes huit. Nous parcourrons en cet après-midi estivale, une bande de terrain située entre l’océan et une zone humide interdite de mai à septembre, notamment en raison des nidifications d’oiseaux.

Malgré les tempêtes hivernales de l’hiver dernier et la sécheresse qui persiste depuis quelques semaines, les plantes communes à ce site sont présentes.
Déjà repérée dans le passé, la Potentille argentée  (Potentilla argentea L.), plante assez commune dans une grande partie de la France et de l’Europe centrale mais quasiment absente en Bretagne. Probablement, ici, les seuls sujets du Morbihan.

L’Herbe à l’esquinancie (Asperula cynanchica L.) une Rubiaceae, sensée guérir en décoction une forme d’angine.  L’œillet de France (Dianthus gallicus Pers.) protégé au niveau national et sur liste rouge du massif armoricain. Autre  Caryophyllaceae (famille des œillets), la Jasione des montagnes (Jasione montana ssp. maritima) aux délicates fleurs bleues. L’Ail à tête ronde (Allium sphaerocephalon L.) aux fleurs agglomérées en petite sphère rouge grenat. Le Silène de France (Silene gallica L.), à fleurs blanches ou roses, petites, au calice en fuseau,  velu, et resserré au sommet.

Quelques Poaceae (graminées) communes sur les dunes fixées : la Canche blanchâtre ou Canche des sables (Corynephorus canescens), une graminée maintenant cultivée pour les jardins aux terres sableuses et la Koelérie blanchâtre ( Koeleria albescens DC).

L’Anthyllide vulnéraire (Anthyllis vulneraria, DC Nyman) de la famille des Fabaceae (Légumineuse) commence à fleurir sur les dunes grises à côté du Raisin de mer (Ephedra distachya L.), de l’Euphorbe de Portland (Euphorbia portlandica L.), de la Potentille rampante (Potentilla reptans L.) et de l’Asperge couchée (Asparagus officinalis ssp. prostratus). Un sujet isolé d’Arroche des grêves (Atriplex littoralis L.) aux tiges ligneuses striées de lignes brunes, retient notre attention.

Nous ferons une brève incursion de quelques dizaines de mètres dans la zone protégée, pour admirer un joli peuplement de Liparis de Loesel [Liparis loeselii, (L.) L.C.M. Richard] une petite orchidée que nous cherchions, il y a dix ans, avec peu d’espoir de la trouver, tant elle était rare à l’époque. Bénéficiant d’une protection nationale et européenne, sa phase de régression semble aujourd’hui laisser place à une nouvelle expansion. Les anciens de la section en connaissent plusieurs spots que nous visitons de temps en temps.

Nous nous dirigerons ensuite vers les abords de la dune mobile qui a subi de sérieux dommages depuis trois ans. Le naufrage du ‘Bremen’ et les violentes tempêtes ont remodelé la dune vive et submergé à de nombreuses reprises la végétation dunaire et totalement ruiné la flore du haut de plage. Malgré tout, le Diotis maritime (Othantus maritimus), plante de la liste rouge régionale n’a pas disparue et pourrait ça et là, reconstituer des peuplements.

Nous observons d’autres plantes spécifiques de la dune mobile : le Panicaut de mer ou Chardon bleu des dunes (Eryngium maritimum L.), l’Euphorbe maritime (Euphorbia paralias L.), la Giroflée des dunes [Matthiola sinuata (L.) R.Br.] et le Liseron des dunes ou Liseron soldanelle (Calystegia soldanella) plante rampante aux feuilles épaisses, grasses et réniformes. Ses fleurs à secteurs roses et blancs sont plus grandes que les feuilles.

En rejoignant notre point de départ, nous trouvons les deux autres liserons : le Liseron des Haies (Calystegia sepium) grimpante aux grandes fleurs blanches et le Liseron des champs (Convolvulus arvensis) aux petites fleurs blanches ou roses. Nous remarquerons aussi le Panicaut des champs (Eryngium campestre L.) très commun partout et le Chou giroflée (Coincya cheiranthos).
(1) L’arc dunaire ‘Gâvres-Quiberon’, est un des 41 ‘Grands Sites de France’ dont 17 sont labellisés. Trois sont en région Bretagne : la ‘Pointe du Raz’, les ‘cap Erquy - cap Fréhel’ et l’arc dunaire ‘Gâvres-Quiberon’. Seule la pointe du raz a reçu le label national ‘Grand site’. Les deux autres sont engagés dans un processus de labellisation et ne recevront le label qu’après l’achèvement des travaux d’aménagement et de protection.
Le massif dunaire allant de Gâvres à Quiberon est le plus grand massif dunaire de Bretagne : près de 2 500 ha d’un seul tenant. Il s’agit du plus grand espace naturel du littoral breton.
Sa surface a été portée récemment à 2.808 ha par l’adjonction de petites zones annexes, telle celle de ‘Crucuno – Er Varquez’ en Erdeven.
Zone déclarée Natura 2000, le grand site est gérée par le Syndicat mixte ‘Gâvres –Quiberon’ (dans lequel les huit communes riveraines sont représentées) créé en 1997 dans le cadre du « Programme européen LIFE » sur proposition initiale du département (C.A.U.E.) de 1993.
La démarche de LIFE et de Natura 2000, concerne en premier lieu les habitats, les oiseaux et les plantes rares. Le réseau « Grands sites » a une approche qui  englobe la notion de monument national naturels ou culturels et se rapproche du concept des « National Monuments » américains.
Pour plus de renseignements voir les sites internet : grands sites de France, Natura 2000, Life-nature,  Gâvres-Quiberon, etc.

Date de création : 28/06/2014 @ 11:20
Dernière modification : 12/09/2014 @ 04:16
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2013-2014
Page lue 1701 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Dunes de Kerminihy

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr