Vous êtes ici :   Accueil » Les encres à base d'eau
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
Administration
Visites

 721941 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

tag-horloge-shoesWEB.jpg   tag-papillon-fleurWEB.jpg

Deux tags dont le fond est réalisé avec des encres à base d'eau

Le fond d'une page de scrapbooking est comme la page blanche de l'écrivain. Lui, cherche ses mots, vous, vous cherchez vos couleurs. Lui essaie de mettre les phrases en forme pour faire une histoire, vous, vous cherchez comment arranger votre page pour qu'elle soit belle et vous permette d'aller plus loin. 

Bref, c'est l'angoisse de la page blanche dans toute sa splendeur !

Et là un seul mot d'ordre : "stop !" 

Quoi "stop" ? Déjà ? mais on n'a même pas commencé ! 

Non. Je dis stop à tout ce qui peut vous arrêter. Stop à trop de réflexion. Stop à la volonté de réaliser tout de suite une chose belle et aboutie en un rien de temps. Stop à la peur de ne pas réussir. Stop à l'inquiétude face à de nouveaux produits (peinture, spray, feutres,support...).

N'hésitez plus : TESTEZ ! 

Mais attention ! Tester ne veux pas dire "gâcher". Pour cela découpez votre support (papier, tissu, carton,...) en petites surfaces sur lesquelles vous allez faire des essais. Ensuite, notez sur cet échantillon  votre démarche pas à pas pour arriver au résultat obtenu. Cela vous permettra de réaliser une sorte de base de données dans laquelle vous pourrez piocher des idées pour vos futures réalisations. 

Surtout, gardez tous vos tests car si ce que vous avez réalisé aujourd'hui ne vous plait pas tout à fait, peut-être cela conviendra-t-il pour l'un de vos prochains projets.

Les encres à base d'eau en tampons

Il existe dans le commerce des encres présentées en tampon qui contiennent peu de pigments et réagissent avec l'eau. Elles permettent non seulement de donner un aspect "vieilli" ou "shabby" aux réalisation, mais aussi de faire des impressions au tampon ou de coloriser l'intérieur de ces mêmes impressions . Elles s'appliquent sur papier, bois, tissu, fleurs séchées... Ces encres s'appliquent avec un morceau de mousse.

Une autre des caractéristiques de ces encres est de ne pas accrocher sur des matières comme le Gesso ou la poudre à embosser. 

Le matériel

- un papier pour le fond

- deux encres de couleur différentes

- une feuille de téflon (comme les feuilles de cuisson réutilisables)

- un pistolet chauffant (heat gun)

- un pulvérisateur d'eau

- du sel (gros et fin)

- de la poudre à embosser

- des pochoirs

- mousse

- pâte structurante

- drawing gum

Quelques exemples réalisés avec ces encres 

Encre + eau

Avec deux encres de couleurs différentes couvrir tout ou partie de la surface à l'aide d'un tampon de mousse. Projeter ensuite quelques gouttes d'eau. Laisser agir un instant puis sécher la feuille avec un pistolet chauffant. 

distress-eau.jpg  distress-eau3.jpg

Encre + pochoir

Recouvrir tout ou partie de la surface avec une ou plusieurs couleurs comme dans l'exemple précédent. Appliquer ensuite une autre couleur (généralement plus foncée) à l'aide d'un pochoir afin de créer un contraste. That's all !

distress-stencil.jpg  distress-stencil4.jpg  distress-stencil2.jpg  distress-stencil5.jpg 

Lorsque l'on parle de pochoir, il ne faut pas penser uniquement "modèle acheté dans un magasin". En effet, il y a plein d'élément tout autour de nous dans la maison qui peuvent servir de pochoir : napperon, emballage, grille.... Dans le dernier exemple (bleu) le pochoir est tout simplement un napperon en papier déposée deci-delà pour créer un aspect floral.

Encre + sel

Cette technique nécessite un fond encré très liquide. Pour cela, l'idéal c'est la feuille de cuisson en Téflon.

Comment faire ? Tamponner directement le tampon encreur sur la feuille en Téflon. Diluer la peinture en vaporisant de l'eau sur l'encre ainsi déposée. On obtient des gouttes d'eau teintées. Passez le papier à teindre sur la surface pour récupérer l'encre. Celle-ci doit être suffisamment liquide pour "couler" sur le papier. Sans tarder disposer du sel sur le papier (gros et fin) et laisser sécher. Les grains de sel vont absorber l'eau et attirer, par la même occasion, les pigments et créer ainsi des taches plus foncées puisque plus chargées en pigments.

distress-sel2.jpg  distress-sel.jpg    

Sur la première photo on aperçoit  les taches vertes crées par le sel (en haut le gros sel, plus bas et plus discret, le sel fin). Sur la seconde, le gros sel est encore présent sur la partie marron. Les grains de sel doivent se teinter. S'ils restent blancs, cela signifie que l'encre n'était pas suffisamment liquide... et que l'alchimie n'a pas fonctionné !

Encre + pâte structurante

Faire un fond avec de l'encre à eau selon l'un des exemples précédents (pochoir, sel, eau, ....) Utiliser ensuite un pochoir et un couteau de peintre pour appliquer de la pâte structurante. Cela marche très bien avec de la pâte fine. Il existe aussi des mélanges qui forment des matières telles que le sable mais elles fonctionnent moins bien avec des pochoirs aux dessins fins. 

distress-pate-structurante.jpg  distress-pate-structurante2.jpg  distress-pate-structurante3.jpg

Dans les exemples ci-dessus la pâte employée est blanche mais il est possible d'obtenir de la pâte teintée en y ajoutant des pigments. Dans le troisième exemple, la pâte apparaît moins blanche parce qu'elle s'est chargée de l'encre à eau en dessous, suite à une manipulation de la pâte.

Encre + poudre à embosser

Commencer par appliquer le motif au tampon avec une encre "collante" ou à séchage long. Couvrir ensuite de poudre à embosser et fixer celle-ci avec un pistolet chauffant. Appliquer ensuite la ou les encres à base d'eau. Celles-ci n'adhèrent pas à la poudre et laisse les motifs tamponnés apparaître car l'encre n'adhère pas sur la poudre. Il est possible de compléter le fond avec des pochoirs par exemple.

distress-poudre-embosser.jpg  distress-poudre-embosser2.jpg

Dans le second exemple la poudre à embosser est transparente et laisse apparaître nettement la couleur en dessous. Par contre, la poudre à embosser de couleur foncée ne laisse pas passer la couleur de fond et, bien que particulièrement esthétique, est moins intéressante pour la démonstration présente.

Encre + drawing gum

Le drawing gum est un produit qui est particulièrement utile pour créer des zones de réserve : zones dans lesquelles les pigments ne pourront pas se fixer sur le support. Il peut s'utiliser sur le papier vierge afin de créer des zones blanches ou sur un papier déjà teint pour préserver cette couleur de base. Le drawing gum peut s'appliquer directement au pinceau ou à travers un un pochoir. Une fois sec on peut appliquer la ou les couleur(s) qui ne doivent pas s'imprimer sur les parties réservées. Retirer ensuite le drawing gum pour laisser apparaître ces zones.

distress-drawing-gum.jpg  distress-drawing-gum2.jpg

Dans ces deux exemples le même pochoir a servi pour créer des zones de réserve puis pour apporter la couleur. On obtient donc un aspect positif/négatif du graphisme.

Et pour finir, un exemple un peu plus élaboré : fond encré + pochoir, pâte structurante, application d'un tampon et rehaut de blanc.

distress-tampons2.jpg


Date de création : 25/01/2016 @ 19:28
Catégorie : Les sections - Loisirs créatifs-Cours
Page lue 1084 fois
Précédent  
  Suivant

Vous êtes ici :   Accueil » Les encres à base d'eau

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr