Vous êtes ici :   Accueil » Chemins ruraux de Crubelz
 
Actualités
 ↑  
Présentation
 ↑  
Les sections
 ↑  
Rétrospectives
 ↑  
Administration
Visites

 746056 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

PLANTES ET NATURE

Sortie botanique du Jeudi 18 Mai

Chemins ruraux de Crubelz à Belz

photo_groupe.jpg


Nous sommes 12 à nous retrouver sur les chemins ruraux de Belz, du côté de Kerclément et de Crubelz par un bel et doux après-midi d’un printemps bien avancé.
Nous pourrons observer une soixantaine de plantes de divers biotopes, haies, bords de chemins et prairies humides de l’intérieur. Voici une liste presque complète des espèces sur lesquels nous nous sommes arrêtés dans un ordre chronologique très approximatif.


Liseron des champs  (Convolvulus arvensis L.) Convolvulaceae
Lampsane  (Lampsana communis L.)  Asteraceae   Plante dressée  à fleur jaune           
Buglosse vivace  [Pentaglottis sempervirens (L.) Tausch.]  Boraginaceae

liseron_des_champs.jpg lampsane_commune.jpg buglosse_vivace.jpg
Liseron des champs Lampsane commune Buglosse vivace


Lamier pourpre  (Lamium purpureum L.    )  Lamiaceae
Corne de cerf didyme  [Coronopus didymus (L.) Sm.] Brassicaceae  
Erodium musqué –  (Erodium moschatum L'Herit.In Aiton)  Geraniaceae

lamier_pourpre.jpg corne_de_cerf.jpg
Lamier pourpre Corne de cerf


Stellaire holostée   (Stellaria holostea L.)  Caryophyllaceae
Mouron des oiseaux   [Stellaria media (L.) Vill.]  Caryophyllaceae
Mouron rouge  ou Mouron des champs [Lysimachia arvensis (L.)  U. Manns.& Anderb. Primulaceae   
Mouron rouge à fleurs  bleues  [Lysimachia arvensis ssp. Foemina (L.)  U. Manns.& Anderb.]  Primulaceae
Nota : Les Mourons rouges sont passés du genre Anagallis au genre Lysimachia …
Epilobe tétragone (Epilobium tetragonum L.)  Onagraceae
Silène penché  (Silene nutans L.)   Caryophyllaceae
Seneçon de Jacob  - Herbe de la Saint Jacques - (Senecio  jacobea L.)  Asteraceae
Porcelle enracinée  (Hypochaeris radicata L.)  Asteraceae
Digitale pourpre (Digitalis purpurea L.)    Plantaginaceae

silene_penche.jpg digitale_pourpre.jpg matricaire_sans_ligule.JPG
Silène penché Digitale pourpre Matricaire sans ligules


Matricaire sans ligules  (Matricaria discoidea  DC)  Asteraceae
Géranium mou     (Geranium molle L.)  Geraniaceae
Géranium  disséqué  (Geranium dissectum L.)  Geraniaceae
Géranium pourpré (Geranium purpureum Vill.) Geraniaceae
Géranium  'Herbe à Robert'  (Geranium robertianum L.)   Geraniaceae
Laitue scariole  (Lactuca serriola  L.)  Asteraceae
Sureau noir – (Sambucus nigra L.)  Caprifoliaceae
Chèvrefeuille des bois  (Lonicera periclymenum  L.)  Caprifoliaceae
Anthrisque faux-cerfeuil  [Anthriscus sylvestris (L.) Hoffm.]  Apiaceae
Benoîte  (Geum urbanum L.)  Rosaceae
Scrophulaire scorodoine  (Scrophularia scorodonia L.) Scrophulariaceae
Œnanthe safranée   (Œnanthe crocata L.)  Apiaceae

sureau_noir.jpg Chevrefeuille_des__bois.jpg oenanthe_safranee.jpg
Sureau noir Chèvrefeuille des bois Oenanthe safranée


Œnanthe à feuilles de Silaus   (Œnanthe silaifolia M. Bieb.)  Apiaceae            
Orchis à fleurs lâches  [Anacamptis laxiflora (Lam.) R.M. Bateman, Pridgeon & M.W. Chase]  
Orchis tacheté  (Dactylorhiza maculata ssp. maculata)  -  Orchidaceae

orchis_laxiflora.jpg orchis_tachete.jpg orchis_grenouille.jpg
Orchis laxiflora Orchis tacheté Orchis grenouille


Orchis grenouille [Dactylorhiza viridis (L.)R.M. Bateman, Pridgeon & M. W. Chase] Orchidaceae  
Vx synonyme : Coeloglossum viride Hartman – Protégée / Orchidée classée NT (quasi menacée) par l’UICN (Union internationale pour la Conservation de la Nature) Plante protégée au niveau régional dans une dizaine de régions françaises ; dont la Bretagne.
Brome stérile  (Bromus sterilis)  Poaceae
Carvi verticillé   [Trocdaris verticillatum (L.) Raf. ] nom retenu depuis 2016  /  Syn. : Carum verticillatum – Apiaceae
Cirse d’Angleterre  [Cirsium dissectum (L.) Hill]  - Asteraceae

carvi_verticille2.jpg carvi_verticille.jpg cirse_angleterre.jpg
Carvi verticillé Cirse d'Angleterre


Cardamine des prés  (Cardamine pratensis L.)  - Brassicaceae
Bugle rampante  (Ajuga reptans L.)  Lamiaceae
Gaillet molugine / Caille-lait blanc / Gaillet commun - (Galium mollugo L.)   Rubiaceae

cardamine_des_pres.jpg bugle_rampant.JPG gaillet_mollugine.jpg
Cardamine des prés Bugle rampante Gaillet molugine


Gaillet gratteron  (Galium aparine  L.)  Rubiaceae
Petite scorsonère ou Scorsonère humble - (Scorzonera humilis L.) – Asteraceae
Renoncule âcre  (Bouton d'or)  (Ranunculus acris L.)  Ranunculaceae
Gouet d'Italie  (Arum italicum Mill.)  Araceae
Cymbalaire (Cymbalaria muralis G. Gaertn., B. Mey. & Scherb.) Plantaginaceae anct. Scrophulariaceae
Fumeterre des murs (Fumaria muralis  ssp. Borei  Sonder ex. Koch)  Fumariaceae
Valériane rouge  (Centranthus ruber DC )  Caprifoliaceae
Chélidoine 'Grand éclair' ou Herbe aux verrues (Chelidomium majus  L.)  Papaveraceae  
Vesce cultivée  (Vicia sativa L.)  Fabaceae
Laiteron maraîcher   (Sonchus oleraceus  L.)  Asteraceae
¤  Les Véroniques ont changé de famille, elles ne sont plus des Scrophulariacées. Reconnaissez les trois qui suivent :
Véronique de Perse (Veronica persica  Poiret) – Plantaginaceae – Fleurs bleues un pétale plus clair ou blanc – Feuilles ovales, cordiformes, dentées, pétioles courts, les inférieures opposées les autres alternes.
Véronique petit-chêne  (Veronica chamaedrys L.)  Plantaginaceae - Fleurs bleues grandes en petites grappes, axillaires - Feuilles largement ovales, dentées, opposées.
Véronique à feuilles de lierre (Veronica hederifolia L.) – Plantaginaceae  - Fleurs bleues petites, solitaires - Feuilles pétiolées suborbiculaires-palmatilobées, alternes.
 

berce.jpg grande_consoude.jpg compagnon_rouge.jpg
Berce Grande Consoude Compagnon rouge

Grande berce  (Heracleum sphondylium L.)   Apiaceae    
Consoude officinale  (Symphytum officinale L.)    Boraginaceae    
Patience à feuilles obtuses (Rumex obtusifolium L.) Polygonaceae
Conopode dénudé [Conopodium majus (Gouan) loret]  Apiaceae - Appelée aussi noisette de terre.
Synonyme  : Conopodium denudatum (DC) W.D.J. Koch
Silène ‘Compagnon rouge’ [Silene dioica (L.) Clairv.]  - Caryophyllaceae
Spergulaire des champs  [ Spergularia rubra (L.) C. Presl.]   Caryophyllaceae
Plantain corne de cerf  (Plantago coronopus  L.)  Plantaginaceae

spergulaire_des_champs.JPG ornithope_delicat.jpg plantain_corne_de_cerf.jpg
Spergulaire des champs Pied d'oiseau Plantain corne de cerf


Doradille noire ou Asplenium noir (Asplenium adiantum-nigrum L.)      Aspleniaceae
Fougère mâle   [Dryopteris filix-mas (L.) Schott]  Dryopteridaceae  
Polystic à soies  [Polystichum setiferum (Forssk.) T.Moore ex Woyn.] Dryopteridaceae  
Fougère aigle  (Pteridium aquilinum  L. Kuhn. Ex Woyn.)    Pteridaceae

Ornithope délicat ou Pied d’oiseau (Ornithopus perpusillus L.) Fabaceae  

fougere_aigle.jpg doradille_noire.jpg polystic_a_soies.jpg
Fougère aigle Doradille noire Polystic à soies

fougere_male.jpg fougere_femelle.jpg
Fougère mâle Fougère femelle

Au cours de la randonnée, devant un cirse des marais pas très développé, la conversation est venue sur les chardons et la différence entre les chardons et les cirses. C’est une occasion au moment de rédiger le compte rendu de notre sortie, de faire le point sur les espèces de chardons présents dans la région de Carnac. Nous ne possédons pas les photos de toutes ces espèces mais vous saurez trouver sur le web celles qui nous manquent, en veillant à consulter les meilleurs sites : MNHN, Florealpes, Tela botanica, Erik Dronnet et siflore.fcbn entre autres. Il en est de même des descriptions détaillées. Pour notre petit coin du pays des mégalithes, 15 espèces nous intéressent.

Eclairage sur nos chardons


Dans le langage courant, le mot chardon désigne des plantes piquantes, considérées comme de mauvaises herbes et qui ont tendance à envahir les jardins, les cultures, les prairies et les bords de chemin.
En y regardant d’un peu plus prêt, vous vous êtes déjà aperçu que les chardons ne se ressemblaient pas. Des petites plantes aux très grandes, des piquants tendres aux piquants ‘meurtriers’, ce qu’on appelle communément des chardons n’en sont pas toujours. Voici un aperçu des différentes espèces de chardons ou de faux-chardons que nous pouvons rencontrer dans nos randonnées.
Ils appartiennent pour la plupart à la famille des Astéracées (anciennement Composées, famille de la marguerite) mais quelques uns parmi les plus intéressants, sont rangés dans la famille des Apiacées (famille de la carotte). Enfin, une espèce de faux-chardon est rangée dans les Dipsacacées/Caprifoliaceae, il s’agit de la Cardère dite aussi Cabaret des oiseaux. Ce grand chardon n’en est pas un mais peut-on en être certain ? (Voir photo)     
Comme toutes les plantes (et tous les animaux), les chardons sont désignées par 2 noms : le nom de genre et le nom d’espèce.


Dans la famille principale des Asteraceae, on trouve deux genres dominants les Carduus ou chardons vrais et les Cirsium ou Cirses.


1° - Les Carduus ou vrais chardons, comptent plus de 150 espèces cantonnées dans l’hémisphère nord. Trois seulement sont recensées en Morbihan, plutôt dans le sud du département.
¤  Le Chardon penché, Carduus nutans L., assez commun, nous est bien connu. Il doit son nom à ses fleurs effectivement penchées vers le sol.
¤  Le chardon à petits capitules Carduus tenuiflorius est aussi commun que le précédent a des fleurs petites et groupées en bout de tige.
¤  Carduus pycnocephalus ou chardon à capitules serrés, est peu commun. D’origine méditerranéenne, il n’est apparu près des côtes qu’en 1970.

chardon_petits_capitules.jpg chardon_penche_-.jpg
Chardon à petits capitules Chardon penché


2° - Les Cirsium ou Cirses comptent environ 300 espèces en Eurasie et Amérique du Nord. Comme les vrais chardons, leurs fruits portent une touffe de poils appelée pappus ou aigrette. On distingue les cirses par un pappus de poils plumeux alors que chez les chardons vrais, celui-ci est constitué de poils simples ou denticulés. Le genre Cirsium est néanmoins très proche du genre Carduus.
Dans la région de Carnac, 6 espèces de Cirses ont été identifiées dont une très rare, le Cirse laineux (Cirsium eriophorum) figurant sur la liste rouge du Massif armoricain.
Quatre espèces sont très communes dans tout le département :
¤  Cirsium vulgare appelé Cirse lancéolé ou Cirse des bois.
¤  Cirsium palustre ou Cirse des marais (Bâton du diable)
¤  Cirsium arvense ou Cirse des champs
¤  Cirsium dissectum ou Cirse d’Angleterre.

cirse_des_marais.jpg cirse_lanceole.jpg cirse_angleterre.jpg cirse_des_champs.jpg
Cirse des marais Cirse lancéolé Cirse d'Angleterre Cirse des champs


Une sixième espèce, Cirsium filipendulum ou Cirse filipendule est iberico-atlantique, assez commune mais très difficile à distinguer du Cirse d’Angleterre, très proche.

3° – Outre ces deux genres dominants, 2 autres genres de la famille des Asteraceae nous intéressent parce qu’ils comptent chacun dans leurs rangs, une espèce que nous pouvons observer lors de nos promenades.
Silybum marianum, le Chardon- Marie, une espèce assez commune, présente ça et là dans le sud-ouest du département, sur les iles et à l’extrême Est. Son feuillage marbré de blanc est caractéristique.

chardon_marie.jpg

Le chardon Marie

Et, Onopordum acanthium, l’Onopordon ou Chardon aux ânes, assez rare mais présent près du littoral, notamment à Plouharnel. Ses feuilles piquantes rappellent celles de l’Acanthe.

4° – ‘Chardons’ de la famille des Apiaceae ou Ombellifères.
Il ne s’agit pas à proprement parlé de chardons mais de Panicauts. Leurs fleurs en ombelles ne sont pas faciles à identifier en tant que telles pour un néophyte ; les ombelles étant le plus souvent grossières ou très petites ou plus ou moins agglomérées.
Les espèces présentes autour de Carnac sont toutes les 3 du Genre Eryngium et toutes les trois intéressantes à des titres divers.

chardon_bleu_des_dunes.jpg panicaut_des_champs.jpg panicaut_nain__vivipare.jpg
Panicaut maritime Panicaut des champs Panicaut vivipare


¤  Eryngium maritimum appelé Panicaut maritime ou Chardon bleu des dunes est un panicaut remarquable pour ses fleurs bleues très recherchées pour la confection de bouquets secs, ce qui le rend l’espèce vulnérable. Il est inféodé aux sables maritimes (dunes blanches ou dunes vives). Il bénéficie de protections régionales en Nord pas de Calais, Bretagne et PACA.
¤  L’Eryngium campestre ou Panicaut des champs est très commun. C’est une espèce calcicole que ne croit en Bretagne que dans les sables coquillés des zones maritimes. Ses fleurs sans intérêt sont verdâtres.
¤  Eryngium viviparum ou Panicaut vivipare, est une des plantes les plus rares du monde. Autrefois répandue sur la côte sud du Pays d’Auray elle est aujourd’hui au bord de l’extinction. Protégée au niveau mondial on ne connait plus en France qu’un seul petit peuplement, à Belz (Morbihan) et cinq ou six spots dans le Nord ouest de l’Espagne. Cette petite station de Belz a été redécouverte par Gabriel Rivière en 1976. Son site privé est protégé par un « arrêté de biotope » et maintenu à la force des bras par des bénévoles de l’association SEPNB / Bretagne vivante. C'est un tout petit panicaut à fleurs bleues (Voir photo), réputé plante pionnière des dépressions inondables peu profondes. Plusieurs jardins botaniques se sont efforcés de le multiplier et de le réimplanter, à priori sans succès jusqu’à ce jour, bien que la fondation Yves Rocher le cultive et le présente dans un carré de culture du jardin botanique de La Gacilly (Morbihan).


5° – ‘Chardon’ de la famille des Dipsacaceae.
La Cardère, Dipsacus fullonum L., est aussi appelée ‘Cabaret des oiseaux’ en raison de la morphologie de ses inflorescences et de ses infrutescences qui ont la particularité de retenir l’eau de pluie après une averse et de posséder à leur périphérie des bractées (involucre) servant de perchoir aux petits oiseaux assoiffés.

cardere.jpg


C’est une grande plante de 1m à 1,50m en moyenne qui est volontiers appelée « chardon » par le commun des mortels. Dans la passé on s’est servi de son infrutescence séchée pour carder la laine.
Cette plante encore récemment classée dans la famille des Dipsacaceae serait aujourd’hui rangée dans celle des Caprifoliaceae (classification A.P.G. II).


Date de création : 02/06/2017 @ 05:51
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2016-2017
Page lue 344 fois
Précédent  
  Suivant

Vous êtes ici :   Accueil » Chemins ruraux de Crubelz

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr