Vous êtes ici :   Accueil » De Poulbert à Kervillen
 
Actualités
 ↑  
Présentation
Les sections
Rétrospectives
Administration
 ↑  
Visites

 784539 visiteurs

 21 visiteurs en ligne

SECTION  « PLANTES & NATURE »
Compte rendu de la randonnée botanique

jeudi 22 juin 2017
Du bois de Poulbert à Kervillen

groupe__Kervillen.jpg

Ouf ! La brève canicule passée, le ‘grand beau’ tempéré par une légère brise d’ouest nous comble de bonheur. Les 30° degrés ne sont pas notre truc et les plantes souffrent bien plus encore. Le circuit choisi par Monique et Michel  emprunte les terrains sableux d’une ancienne zone dunaire et le cordon littoral de Kervillen. La flore y est riche mais les pauvres plantes pourtant adaptées au manque d’eau, sont souvent nanifiées, réflexe de survie. Or, les 30 mm de précipitations du mois de mai sont bien loin et notoirement insuffisants pour régénérer une végétation en souffrance.


Cependant, quelques plantes semblent ignorer la sécheresse telle le Réséda jaunâtre, dit aussi Gaude (Reseda luteola L.), une espèce qui a rarement été aussi abondante et bien portante. Elle dresse ses longs épis prétentieux au nez des pauvres Hélianthèmes à gouttes [Tuberaria guttata (L.) Fourr.]  rabougris, squelettiques. Cette espèce appartient à la famille très méditerranéenne des Cistaceae. Elle n’est accompagnée en Morbihan que par deux de ses cousines, le très rare Ciste à feuilles de sauge (Liste rouge du Massif armoricain) qui est présent à Plouharnel à la lisière arborée du Bégo et par l’Hélianthème en ombelle franco-ibérique, qui se cantonne pour l’instant aux confins de la Loire atlantique. Les autres membres de la famille des cistes, sont des plantes beaucoup cultivées et bien connues, également originaires du bassin méditerranéen, tels le Ciste cotonneux et le Ciste de Corse. Nous avons ainsi fait le tour de la famille des Cistacées aventureuses.

reseda_jaunatre.jpg heliantheme_a_gouttes.jpg cistus_salvifolius.jpg
Réséda jaunâtre Hélianthèmes à gouttes Cistus salvifolius


Venons-en à la liste non exhaustive des plantes rencontrées ce jour. Un certain nombre d’entre elles nous sont déjà familières pour les avoir observées au cours de nos randonnées de ce début d’année. Notamment, la scrophulaire scorodoine, le plantain corne de cerf, la renoncule sarde, le réséda jaunâtre, l’érodium glutineux, la bette maritime, la ravenelle maritime, l’ornithope pied d’oiseau, la patience élégante, l’achillée millefeuilles, la morelle douce-amère, l’œnanthe safranée, le rumex ‘petite oseille’, la grande consoude etc. Laissons-les de côté ou reportons-vous aux précédents comptes rendus. Le reste de la moisson est conséquent :


Millepertuis couché (Hypericum humifusum L.)  Hypericaceae – Petit et le plus souvent rampant.

Ornithope penné [Ornithopus pinnatus (Mill.) Bruce]  Fabaceae – 3ème Ornithope rencontré aux curieux fruits tortillonés. Fleurs jaunes.
Illécèbre verticillé  (Illecebrum verticillatum L.)  Caryophyllaceae  - Appelée aussi herbe aux panaris en raison de ses propriétés antiseptiques ; nom qu’elle partage avec le Sceau de Salomon. Cette petite plante des milieux sableux, serait originaire de l’archipel de Macaronésie (Açores, Cap vert, Canaries et Madère) mais s’étend aujourd’hui sur l’Afrique du Nord et l’Europe méditerranéenne et centrale. Elle est donnée assez commune un peu partout en France, mais en très petites colonies.

millepertuis_couche.jpg ornithope_penne.jpg illecebre_verticille.jpg
Millepertuis couché Ornithope penné Illécèbre verticillé 


Spergulaire des champs  [Spergularia rubra (L.) C. Presl.]   Caryophyllaceae. Déjà vu.
Sagine subulée [Sagina subulata (Sw.) C. Presl]  Caryophyllaceae – Très petite plante (3 à 8 cm), discrète, tapissante assez commune dans la moitié ouest de la France, cependant classée intéressante par G. Rivière en Morbihan. Protégée en Ile de France.
Lythrum à feuilles d'hysope  (Lythrum hyssopifolia L.)  Lythraceae

spergulaire_des_champs.jpg salicaire_a_feuilles__d_hysope.jpg sagine_subulee.jpg
Spergulaire des champs  Lythrum à feuilles d'hysope  Sagine subulée


Salicaire  (Lythrum salicaria L.)    Lythraceae  -
Pourpier d’eau  [Lythrum portula (L.) D.A. Webb.] Lythraceae – Appelée aussi Peplis faux-pourpier.
Spargoute des champs ou Spergule des champs (Spergula arvensis L.)  Caryophyllaceae

salicaire.jpg pourpier_d_eau.jpg spargoute_des__champs.jpg
Salicaire Pourpier d’eau Spargoute des champs


Linaire commune ou 'Chasse venin' (Linaria vulgaris ssp. vulgaris Mill.) Scrophulariaceae/Plantaginaceae
Linaire des sables ou Petite linaire  (Linaria arenaria DC)   Scrophulariaceae/Plantaginaceae – La Petite linaire est spécifique des dunes grises. Elle bénéficie d’une protection d’échelon national (Liste rouge de la flore de France ‘lrff’) mais ne fait l’objet que d’un classement LC par l’UICN (Préoccupation mineure, non menacée). Commune dans notre secteur, elle est seulement présente sur le littoral, que de la Gironde aux Côtes d’Armor et dans le Calvados. Vulnérable en raison des activités touristiques, les protections qui se développent actuellement sont bénéfiques à l’espèce.
Porcelle glabre ou Porcelle des sables (Hypochaeris glabra L.) Asteraceae

linaire_commune.jpg linaire_des_sables.jpg porcelle_glabre.jpg
Linaire commune Linaire des sables Porcelle glabre


Gaillet jaune ou Caille-lait jaune  (Galium verum L.)   - Rubiaceae
Erythrée ‘Petite centaurée’ (Centaurium erythraea Rafn.)  Gentianaceae – Il existe notamment une Erythrée maritime à fleurs jaunes peu commune mais déjà rencontrée sur l’arc dunaire Gâvres-Quiberon.  

petite_centauree.jpg gaillet_vrai.jpg erythree_maritime.jpg
Erythrée ‘Petite centaurée’  Gaillet jaune Erythrée maritime


Lycopsis des champs (Lycopsis arvensis  L.)  Boraginaceae    
Renoncule à petites fleurs (Ranunculus parviflora L. in Loefl.)  Ranunculaceae
Brunelle commune  (Prunella vulgaris L.)  Lamiaceae

lycopsis_des_champs.jpg brunelle.jpg eenoncule_a_petites_fleurs.jpg
Lycopsis des champs Brunelle commune Renoncule à petites fleurs


Potentille rampante  (Potentilla reptans L.)  Rosaceae – La potentille la plus commune dans les pelouses.
Tormentille  - Herbe du diable  (Potentilla erecta L. Raeusch.)  Rosaceae – La seule potentille à 4 pétales.
Potentille ansérine ou Herbe aux oies (Potentilla anserina L.)  Rosaceae – Potentille des prairies humides et des fossés.  Elle est facilement identifiable grâce à ses longues feuilles pennées aux folioles dentées et à la sous face argentée.

potentille_rampante.jpg herbe_aux_oies.jpg potentille_tormentille.jpg
Potentille rampante  Potentille ansérine Potentille tormentille


Consoude officinale  (Symphytum officinale L.)    Boraginaceae
Shérardie des champs   (Sherardia arvensis L.)  Rubiaceae
Lobélie brûlante  (Lobelia urens L.)  Campanulaceae

grande_consoude.jpg sherardie_des_champs.jpg lobelie_brulante.jpg
Consoude officinale  Shérardie des champs Lobélie brûlante


Roseau commun  [Phragmites australis (Cav.) Steud.]  Poaceae – Roseau formant parfois dans les zones humides de grandes roselières, écosystèmes essentiels à la protection de la faune.  
Prunellier  (Prunus spinosa  L.)  Rosaceae
Prunier sauvage (Prunus domestica L.)  Rosaceae - Arbuste souvent sculpté par le vent en bordure de mer.
Mouron rouge   [Lysimachia arvensis (L.)  U. Manns.& Anderb.]     Primulaceae

roseau_commun.jpg prunellier.jpg mouron_rouge.jpg
Roseau commun  Prunellier Mouron rouge


Bryone  –  Navet du  diable  (Bryonia cretica ssp. dioica Jacq.) Cucurbitaceae
Tamaris  (Tamarix gallica L.)   Tamaricaceae – Petit arbre méditerranéen commun sur la côte atlantique. Très résistant aux embruns et aux terrains salés.
Scirpe maritime  (Scirpus maritimus L.)    Cyperaceae

bryone.jpg tamaris.jpg scirpe.jpg
Bryone  Tamaris Scirpe maritime 


Lotier des fanges ou des marais  (Lotus pedunculatus Cav.)  Fabaceae - Synonyme de Lotus uliginosus Schkuhr.
Iris fétide ou Iris gigot   (Iris foetidissima L.)  Iridaceae  - Un des rares iris indigènes avec l’iris jaune des marais. L’iris gigot à l’inverse de son cousin se complait à l’ombre de la végétation.

lotier_des_fanges.jpg iris_foetide.jpg iris_gigoi_fruit.jpg
Lotier des fanges Iris gigot Iris gigot (fruits)


Gnaphale  à feuilles ondulées  (Gnaphalium undulatum L.)  Asteraceae
Euphorbe maritime (Euphorbia paralias  L.)  Euphorbiaceae – Une grande euphorbe spécifique de la dune vive.
Aristoloche  (Aristolochia clematis L.)  Aristolochiaceae – Une plante sarmenteuse assez rare, qui se cantonne dans nos régions, aux terrains sableux du littoral atlantique et de la vallée de la Loire. Les parties souterraines de la plante et ses graines toxiques, provoquent une insuffisance rénale facilement fatale.

gnaphale.jpg euphorbe_maritime.jpg aristoloche_clematite.jpg
Gnaphale  à feuilles ondulées Euphorbe maritime Aristoloche

Oyat   [Ammophilla arenaria (L.)  Link]   Poaceae  - Une grande graminée qui a été beaucoup plantée pour stabiliser les dunes littorales des Landes de Gascogne.
Betterave maritime   [Beta vulgaris ssp. maritima (L.) Arcangeli]   Amaranthaceae
Liseron des dunes  [Calystegia soldanella (L.) Roemer & Schultes]  Convolvulaceae – Grandes fleurs bicolores et feuilles réniformes, crassulantes, caractéristiques. Essentiellement dans les sables de la dune vive.
Criste marine ou Perce-pierre (Crithmum maritimum L.) Apiaceae

oyat.jpg liseron_soldanelle_-.jpg criste_marine.jpg
Oyat Liseron des dunes Criste marine


Giroflée des dunes  [Matthiola sinuata (L.) R. Br.]  Brassicaceae – Spécifique des zones sableuses du littoral.
CakilierRoquette de mer (Cakile maritima L.) Brassicaceae - Spécifique des zones sableuses du littoral.
Ravenelle  (Raphanus raphanistrum L.)      Brassicaceae
Pavot cornu  (Glaucium flavum Crantz.)     Papaveraceae – Beau pavot jaune commun sur les sables littoraux.

giroflee__des_dunes.jpg cakilier.jpg pavot_cornu.jpg
Giroflée des dunes Cakilier Pavot cornu


Laîche des sables  (Carex arenaria L.) Cyperaceae  –  Plante cryptophyte des sables dunaires
pulvérulents, qui se propagent par stolons souterrains rectilignes.
Oxalis articulé (Oxalis articulata  Savigny)  Oxalidaceae

laiche_des_sables.jpg oxalis_articulata.jpg ballote.jpg
Laîche des sables  Oxalis articulé Ballote


Ballote noire  ou Marrube noir ou Ballote fétide (Ballota nigra ssp. meridionalis L.) - Lamiaceae
Silène de France  (Silene gallica L.)  Caryophyllaceae

Notre fidèle ami Gérard, de Pontivy, fidèle compagnon de nos randonnées, nous recommande un livre :
« À quoi pensent les plantes » de Jacques TASSIN, chez Odile JACOB.


Rosacées et potentilles

Les potentilles sont des plantes le plus souvent herbacées de la famille des roses (Rosaceae). Une grande famille de plus de 2000 espèces regroupées en une centaine de genres provenant de toutes les régions du monde. Les trois quarts des Rosaceae sont ligneuses. C’est une famille qui revêt un grand intérêt économique, en raison des nombreux fruits comestibles et cultivés qu’elle fournit dans la plupart des pays de climats tempérés et subtropicaux.

La famille comprend 4 sous-familles qui se distinguent justement, par la nature leurs fructifications.

La sous-famille des Amygdaloideae regroupe des espèces qui produisent des drupes (fruits à noyaux enveloppés de chaire plus ou moins sucrée, comme la cerise.
La sous-famille des Maloideae les espèces dont les fruits sont des piridions ou faux fruits à pépins comme la pomme et la poire.
Les deux dernières sous-familles comptent les espèces dont les fruits sont secs, en général non consommables, sauf pour la tribu (sous-division des sous-familles) des Rosodae (Ronces, fraisiers …).

Ces fruits sont des follicules, fruits secs déhiscents (qui s’ouvrent spontanément à maturité), pour la sous-famille des Spiræoideae, tels les fruits des Spirées.
Des akènes, fruits secs indéhiscents (qui ne s’ouvrent pas spontanément à maturité) pour la sous-famille des Rosoideae, tels les fruits des potentilles, les cynorrhodons des rosiers. Cependant, chez une des tribus de cette sous-famille, les Rosodae, les akènes sont parfois inclus dans des drupéoles soudées entre elles (framboise) ou répartis sur un faux-fruit charnu issu du réceptacle de la fleur (fraise).     
 Cela dit, les Rosaceae regroupent des végétaux très différents les uns des autres et il est délicat d’énoncer leurs points communs car les exceptions sont trop nombreuses. En revanche, il est intéressant d’énumérer les principaux et célèbres fruits de la famille : abricot, amande, cerise, coing, fraise, framboise, mûre, nèfle, pêche, prune, pomme, poire et les arbres et arbustes qui ornent nos campagnes et nos jardins : laurier-cerise, cotonéasters, rosiers, kerrias, photinias, aubépines, sorbiers, pyracanthas, amélanchiers ou potentilles.
Ces dernières, les potentilles de nos sentiers, sont herbacées, mais celles de nos jardins sont parfois ligneuses lorsqu’elles proviennent du commerce horticole ; leurs fleurs peuvent alors être blanches, roses ou rouges.

Mais intéressons-nous aux potentilles de la nature morbihannaise.
Nos potentilles locales sont des plantes vivaces à fleurs jaunes (blanche pour le faux fraisier) actinomorphes à ovaire supère. Des plus communes aux plus rares on trouve :
¤  L a Potentille tormentille ou herbe du diable (Potentilla erecta Räuschel). Plante érigé ou pas. La seule aux fleurs à 4 pétales.  (cf. photo)
¤  La Potentille rampante (Potentilla reptans L.) Stolonifère Feuilles pétiolées digitées à 5 folioles. Fleurs jaunes grandes (15 à 30 mm) longuement pédonculées. (cf. photo)
¤  La Potentille ansérine ou ‘Herbe aux oies’ (Potentilla anserina L.) Synonyme retenu : Argentina anserina (L.) Rydb. -  Plante vivace stolonifère aux longues feuilles pennées aux nombreuses folioles dentées et revers argentés. Fleurs jaunes 15 à 20 mm. (cf. photo)
 ¤  Un peu moins commune, ici, la Potentille faux fraisier [Potentilla sterilis (L.) Garcke] aux fleurs blanches et aux feuilles trilobées ressemblant à celles du fraisier. (cf. photo)
¤  La Potentille négligée ou Potentille argentée (Potentilla neglecta syn. Potentilla argentea) est très rare mais Michel nous l’a fait découvrir le 5 août 2009 à Kerminihy et l’avons revue le 19 juin 2014. C’est un des très rare spot connu en Bretagne. (cf. photo). Nota : La Potentille argentée est moins argentée que la Potentille ansérine… ! ?

potentille_faux_fraisier.jpg potentille_argentee.jpg
Potentille faux fraisier Potentille argentée


Vous avez peu de chance de rencontrer les autres potentilles signalées en Morbihan :
¤  La Potentille droite (Potentilla recta L.) est assez rare et ne nous a pas encore fait l’honneur de se découvrir, de même que. Elle est velue et son inflorescence en corymbe devrait la faire repérer. Elle rôde, c’est sûr, pas loin autour du Golfe et sans doute dans les dunes d’Erdeven. Un avis de recherche est lancé.
 ¤  La Potentille d’Angleterre (Potentilla anglica et sa demi-sœur hybride Potentilla X mixta) peuple des zones de la vallée du Blavet et de l’Oust. Loin d’ici.
 ¤  La Potentille des marais [Potentilla palustris (L.) Scop.] Assez commune dans l’ouest et le sud-est du département et mais absente de notre secteur.
 ¤   La Potentille de Neumann (Potentilla neumanniana) enfin, est une rareté vu ça et là sur pelouse sèche, ne copte à priori qu’un seul spot autour de Fort Bloqué au sud ouest du département.

Ce fut une belle moisson d’espèces des sables littoraux mais aussi des prairies sèches de Poulbert qui souffrent du manque de précipitations.
Je vous invite à la prochaine sortie que Monique et Michel nous proposent jeudi prochain 6 juillet. Nous explorerons la flore du massif dunaire du côté de Kerminihy.


Date de création : 04/07/2017 @ 04:26
Catégorie : Actualités - Plantes et Nature
Page lue 374 fois

Vous êtes ici :   Accueil » De Poulbert à Kervillen

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr