En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Le Magouero
 

Actualités

Présentation

Les sections

 ↑  

Rétrospectives

Administration

Visites

 1436624 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Mise à jour  Le Magouero

PLANTES ET NATURE

Sortie botanique du 16 octobre

“Le Magouero” en Plouhinec

Douce et belle journée d’automne pour une incursion au coeur d’une zone maraîchère à l’arrière des cordons dunaires du Grand Site ‘Gâvres-Quiberon. Nous sommes 19 à nous être déplacés.

Dès notre arrivée, la taille des carottes et l’étendue des champs cultivées nous impressionnent. Cela révèle le caractère intensif et industriel de ces cultures et les copieux amendements que nécessitent sans doute, ces terres siliceuses. Mais nous sommes surtout là, pour recenser les plantes spontanées, adventices et commensales* de ce milieu particulier.

groupe.jpg

Nous parcourrons ensuite la vaste étendue du ‘Magouero’, ce qui permettra aussi à chacun, de découvrir des plantes alimentaires peu connues dans la région, tel que le Topinambour ou le Panais. Vous trouverez ci-dessous, les plantes sauvages rencontrées sur notre parcours, suivies d’une liste non exhaustive des plantes alimentaires les plus communes. Vous en connaitrez ainsi, les noms scientifiques indiquant souvent l’espèce sauvage dont elles sont issues, ainsi que la région du monde dont elles sont originaires.

* Plantes adventices – Plantes commensales


Les plantes adventices sont des plantes qui poussent dans des endroits où elles n’ont pas été invitées. Il est d’usage de les appeler ‘mauvaises herbes’, parce que les cultivateurs les considèrent comme indésirables. Adventice par sa racine latine signifie : ‘qui vient de l’extérieur’.

Les plantes commensales n’ont pas été invitées non plus là où elles croissent. Ce sont aussi des profiteuses ; selon son étymologie grecque, commensale signifie : ‘celle qui mange à la même table’. Elles ne portent pas préjudice aux cultures hôtes qu’elles côtoient, elles sont seulement des opportunistes, parfois utiles. Et puis, après tout, elles consomment les surplus d’azote... Entre adventices et commensales, la différence est quelque peu subtile.

Réséda raiponce (Reseda phyteuma L.) Resedaceae – Plante annuelle ou bisannuelle, vert pâle, 20-30. Feuilles entières obovales ou fendues en 2 à 3 lobes au sommet. Fleurs blanchâtres en grappes. Champs sablonneux et terrains rocailleux surtout du midi et de l’ouest. Europe centrale et sud, Asie occ. et Afr. du nord.
Réséda bâtard ou Réséda jaune (Reseda lutea L.) Resedaceae – Herbacée bisannuelle 20/70. Tiges vert pâle. Feuilles pennipartitées, ondulées aux bords gaufrés. Fleurs jaunes ou jaune-verdâtre en grappe. Friches et lieux secs. Europe centre et sud, Asie occ. et Afrique septentrionale.
Luzerne cultivée (Medicago sativa L.) Fabaceae - Une des meilleures plantes fourragères encore cultivée dans certaines régions. Origine incertaine, subspontanée presque partout en France. Tiges rameuses 30/80, feuilles composées, folioles obovales dentées, fleurs grandes, nombreuses, violacées.

image1.jpg

Ortie brûlante (Urtica urens L.) Urticaceae – Ortie annuelle, monoïque à racine pivotante, plus petite (20-50 cm) que l’Ortie royale (dioïque et à racine traçante). C’est une adventice et commensale des cultures. Cosmopolite, elle est présente dans toutes les régions tempérées et en altitude sous les tropiques. Absente en Australie.
Datura officinal ou Stramoine (Datura stramonium L.) Solanaceae – Appelée aussi chasse-taupe et Pomme épineuse. Grande plante annuelle herbacée à croissance rapide (30/120). Envahissante. Feuilles grandes, sinuées, dentées. Fleurs 6/10 blanches dressées en trompette s’ouvrant peu. Fruits toxiques, gros, en capsules déhiscentes, couvertes d’aiguillons robustes. Plante probablement originaire du Mexique, naturalisée ailleurs, sauf Australie. Le stramoine est très vénéneux, c'est la plante la plus toxique de toutes les solanacées, ce qui la rend potentiellement dangereuse même pour un usage chamanique.

image2.jpg

Souci des champs (Calendula arvensis L.) Asteraceae – Plante herbacée annuelle d’origine méditerranéenne. Archéophyte (plante naturalisée depuis des temps anciens) des lieux cultivés, champs et vignes dans beaucoup de pays. Fleurs plus petites mais semblable à celles du souci des jardins. Plante comestible, médicinale, figurant au capitulaire De Villis (fin du 8ème siècle). Plante annuelle (10/30) aux grandes feuilles caulinaires sessiles semi-embrassantes. Capitules terminaux, grands, jaune plus ou moins orangée. Europe moyenne et sud, Asie Mineure. AFN. Peu commune.
Véronique de Perse (Veronica persica Poiret) – Scrophulariaceae/Plantaginaceae - Petite adventice annuelle. La plus commune des véroniques. Fleurs zygomorphes bleu clair strié. Le pétale inférieur est un peu plus étroit et plus clair parfois blanchâtre. Le supérieur un peu plus large. Toutes terres cultivées. Originaire de l’Asie du Sud-Ouest, naturalisée dans toute l’Europe sauf grand nord.

image3.jpg

Morelle 'Douce-amère' (Solanum dulcamara L.) Solanaceae – Petite, sarmenteuse (1 à 2m), commune, fleurs violette, fruit ovoïdes verts puis rouges. Plante toxique (tiges, feuilles et fruits), ornithochore, entomogame, des friches, haies et lisières. Eurasiatique sud.
Morelle à baies luisantes ou Morelle verte pour l’INRA [Solanum physalifolium var. nitidibaccatum (Bitter) Edmonds] Solanaceae – Plante annuelle, basse, prostrée, originaire de l’Argentine, Chili et Bolivie. Sans doute introduite en France et ça et là dans le monde avec des semences. Cette variété est surtout présente dans les cultures et bords de champs cultivés. Visuellement proche de la morelle noire, elle en diffère par ses baies vertes puis jaune oranger luisantes.
Morelle noire (Solanum nigrum L.) Solanaceae – Appelée aussi ‘Tue-chien’, c’est une plante adventice à croissance rapide. Pionnière des terres nues, annuelle, herbacée (30/60), hermaphrodite, entomogame, à fleurs blanches et fruits petits, sphériques verts puis noirs, toxiques, mais comestibles lorsqu’ils sont cuits ou confits dans le vinaigre (substitut des câpres dans le midi).

image4.jpg

Chénopode des murs [Chenopodiastrum murale (L.) S. Fuentes, Uotila & Borsch, 2012] Amaranthaceae - Plante vivace à port érigé, 30 à 90 cm. Plante glabre. Tiges anguleuses, légèrement farineuses. Feuilles charnues, aspect brillant, ovales losangiques, pétiolées, à nombreuses dents irrégulières, aigues. Nervures saillantes. Inflorescences : petites fleurs verdâtres, réunies en glomérules. Zones anthropisées et cultures Eurasie.
Chénopode blanc ou Ansérine blanche (Chenopodium album L.) Chenopodiaceae/Amaranthaceae – Appelée aussi épinard sauvage, elle est comestible. Plante pionnière et nitrophile, adventice des cultures et des lieux incultes. 20/100 cm. La famille des Chenopodiaceae est invalide en classification phylogénétique.
Capselle ‘Bourse à Pasteur’ [Capsella bursa-pastoris (L.) Med.] Brassicaceae – Plante annuelle 20/50. Tiges dressées et velues. Feuilles vert glauque en rosette basale. Petites fleurs blanches en racème simple. Les fruits sont des silicules en forme de coeur ou de bourse qui semblent vides, d’où son nom commun. Large distribution européenne et de la méditerranée occidentale.

image5.jpg

Petite mauve ou mauve à flls rondes (Malva neglecta Wallr.) Malvaceae – Petite mauve (20/60), commune, herbacées annuelle ou bisannuelle nitrophile, plutôt rampante. Rudérale, talus, bords de route. Europe.
Bec de grue [Erodium cicutarium, (L.) L’Hérit.] Geraniaceae – Proches des géraniums, les Erodiums sont souvent colonisateurs des pelouses et des cultures. Fleurs actinomorphes petites, roses. Originaires de la méditerranée et de l’Asie occidentale

image6.jpg

Nota : Selon Gabriel Rivière, 3 espèces d'Erodium forment un complexe de plantes variables à la synonymie compliquée et facilement confondues : E. cicutarium (L.) L’Hérit., E. moschatum (L.) L’Hérit. et E. lebellii Jord. Les noms Erodium glutineux et Erodium glutinosum sont non valides (Rivière, le CBNB, le MNHN et l'INRA de Dijon 'Flore de France'). En conséquence, considérons si vous le voulez bien, que lorsqu'un Erodium semble glutineux (feuillage ressemblant à celui de l'Erodium cicutarium et légèrement gluant) la probabilité est qu'il s'agit de Erodium lebellii dont les noms communs sont Erodium de Lebel ou Bec de grue glutineux.

Muflier des champs [Misopates orontium (L.) Raf.] Scrophulariaceae / Plantaginaceae – Petite plante (10/40cm) commensale des cultures. Fleurs zygomorphes rose pourprer, proches de celles de la gueule de loup, en épi simple. Plante entomogame ou autogame, fruits en capsules, épizoochore. Europe. Menacée par les pesticides.
Chrysanthème des moissons [Glebionis segetum (L.) Fourr.] Appelée aussi Marguerite dorée, elle appartenait dans le temps au genre Chrisanthemum. Plante annuelle, glabre et glauque 20/50. Inflorescences en capitules, grands, entièrement jaune d’or. Plante en régression dans l’est et le centre. Messicole mais aussi inféodée aux sols sableux-argileux ou siliceux.

image7.jpg

Lycopsis des champs ou Buglosse des champs (Lycopsis arvensis L.) Boraginaceae – Synonyme : Anchusa arvensis. Plante annuelle ou bisannuelle commune, 20/50 entièrement couverts de poils raides, fleurs bleues, appelée aussi ‘Petite bourrache’. Corolle 5/7 mm au tube coudé en son milieu. Cultures, bords de champs, friches. Eurasiatique.

image8.jpg

Laiteron potager ou Laiteron maraîcher (Sonchus oleraceus L.) Asteraceae – Adventice des cultures et sols riches, feuilles tendres et embrassantes. Herbacée à la sève laiteuse. A ne pas confondre avec le laiteron des champs aux feuilles basales en rosette.
Achillée millefeuilles (Achillea millefolium L.) Asteraceae – Plante herbacée vivace, rhizomateuse, très commune de l’hémisphère nord. Réputée pourvue de vertus médicinales très diverses depuis l’antiquité grecque. Plante des pelouses, talus, chemins et adventice des cultures. Fleurs blanches ou roses groupées en corymbes. Feuilles ‘infiniment’ découpées. Plante envahissante.
Matricaire sans ligules ou Matricaire odorante (Matricaria discoidea DC) Asteraceae – Plante herbacée cosmopolite, originaire d’Amérique du Nord. Introduite en 1861 dans les Ardennes. Les fleurs en capitules jaunes sont sans ligules, contrairement aux autres matricaires. Le feuillage très découpé dégage une forte odeur d’ananas. Terrains vagues, bords de chemin, zones piétinées.

image9.jpg

Galinsoga à petites fleurs (Galinsoga parviflora Cav.) Asteraceae – Petite plante herbacée, annuelle, (10/30 cm) de fin d’été et automne. Originaire d’Amérique tropicale, elle est naturalisée en Europe occidentale. Capitules (5 mm) de fleurs tubulaires jaunes très serrées, entourées de 5 ligules blanches, courtes, à 3 dents. Plante condimentaire en Colombie ; consommée cuite en Asie du Sud-Est. Elle est classée invasive un peu partout dans le monde.
Galinsoga cilié (Galinsoga quadriradiata Cav.) Asteraceae – Petite plante herbacée, annuelle, (10/30 cm) de fin d’été et automne. De même origine et très proche de l’espèce parviflora, elles sont souvent mélangées dans les peuplements. Fleurs tubulaires jaunes très serrées en capitule, ligules blanches Elles croissent en général en abondance près des cultures ou des lieux habités surtout sur sols acides. Quasi-invasive.

image10.jpg

Lamier amplexicaule (Lamium amplexicaule L.) Lamiaceae – L’espèce de Lamier amplexicaule (de amplexus : qui embrasse, a privatif et caulis : tige) est une plante annuelle, petite (8 à 30 cm) adventice, commune des terrains vagues et bords de chemin. Feuilles supérieures embrassantes. Fleurit toute l’année. Fleurs roses ou rouges groupées en tête. Plante cléistogame (autopollinisation automatique) Europe.
Moutarde des champs - Sénevé (Sinapis arvensis L.) Brassicaceae – Très commune d’origine méditerranéenne. Calcicole (Préfère les sols calcaires). Plusieurs moutardes se ressemblent beaucoup et leur détermination est délicate. Plante très proche de la moutarde noire [Brassica nigra (L.) Koch]. La moutarde de Dijon est fabriquée avec les graines de la moutarde brune, Brassica juncea.
Renouée à feuilles de patience [Persicaria lapathifolia (L.) Delarbre] Polygonaceae -Synonyme : Polygonum lapathifolium. Proche de la renouée persicaire. Feuilles lancéolées plus longues que 2 segments et plutôt plus étroites. Gaines tronquées (ochréa) peu ou pas ciliées. Lieux humides. Zones tempérées du globe.

image11.jpg

Picride fausse vipérine (Picris echioides L.) Asteraceae – Plante annuelle ou bisannuelle 30/100, très commune d’origine méditerranéenne, très rude, entièrement hérissée de poils piquants. Feuilles longues et ondulées également hérissées de piquants. Capitules jaunes à pédoncules courts en corymbe large. Europe sud et ouest, Asie Mineure et Afr. du nord.

Panic ‘Pied de coq’ ou Panic des marais [Echinochloa crus-galli (L.) P. Beauv.] Poaceae - Grande herbacée (60/150) annuelle, originaire d’Asie. Très gourmande en azote elle porte préjudice aux rendements agricoles lorsqu’elle prolifère. Invasive aux U.S.A. Chaumes robustes souvent couchés à la base, feuilles larges (5/15), épis rappelant ceux du riz. Redoutable adventice des cultures dont le mimétisme vavilovien* a posé de graves problèmes aux riziculteurs de la plaine du Pô.

* Théorie relative à l’évolution naturelle d’une plante contre les attaques dont elle est victime (désherbage manuel, mécanique, chimique ou biologique …) développée par Nicolaï Vavilov (1887-1943)

image12.jpg

Plantain lancéolé ou Herbe aux cinq coutures (Plantago lanceolata L.) Plantaginaceae – Plante vivace des médecines populaire et allopathique, dotée de multiples vertus. Vivace 10/60. Feuilles à 3/7 nervures atténuées en long pétiole. Hampe florale longue à épi ovoïde ou oblong glabre. Corolles blanches. Bords de chemin, prés et pâturages. Europe, Asie occidentale, Afr. du nord. Introduite ailleurs.
Grand Plantain ou Plantain à larges feuilles (Plantago major L.) Plantaginaceae – Plante vivace proche de la précédente (10/50) mais grandes feuilles entières, larges, nervurées, élastiques, au pétiole légèrement ailé. Hampe florale aphylle, dressée, fleurs en épi. Propriétés médicinales nombreuses : hémostatique, anti-inflammatoire, antiallergique etc. Aime les sols lourds et tassés. Originaire d’Europe, naturalisée en Amérique du Nord et ailleurs dans la plupart des anciennes colonies.
Plantain corne de cerf (Plantago coronopus L.) Plantaginaceae – Plantain de zone littorale et des sables. Plante annuelle ou bisannuelle 5/40 cm, acaule. Feuilles toutes étalées en rosette radicale, pennatifides à segments linéaires ou divisés comme les bois de cerf. Médicinale. Cosmopolite.

image13.jpg

Folle avoine (Avena fatua L.), Avoine barbue (Avena barbata Link in Schrader) et Avoine à chapelets (Arrhenatherum elatius ssp. bulbosus) Link in Schrader) Poaceae - Ces 3 avoines sauvages se ressemblent beaucoup. L’avoine à chapelets est très commune, on la reconnait aux 2 à 5 petits bulbes superposés (en chapelet) situés entre tige et racines. L’avoine barbue moins commune, se reconnait grâce à la présence des 2 arêtes terminales portées par la glumelle inférieure (ou lemme). Cette avoine est la première à fleurir (fin mars – avril) La folle avoine qui ne possède pas les deux organes cités, est aussi une plante commune dans notre secteur.


Date de création : 03/11/2021 @ 10:54
Dernière modification : 21/11/2021 @ 17:47
Catégorie : Actualités - Sorties Botaniques

Vous êtes ici :   Accueil » Le Magouero

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr