En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Plouharnel/Kercroc
 

Présentation

Les sections

 ↑  

Rétrospectives

Administration

Visites

 1627086 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Plouharnel/Kercroc

Compte rendu de la randonnée botanique

Jeudi 21 avril 2022

De Plouharnel à Kercroc par le sentier côtier de la Baie

C’est un vrai plaisir de nous retrouver pour une nouvelle saison de sorties botaniques, après cette longue interruption hivernale. Nous avons rendez-vous à Plouharnel à deux pas de Notre Dame des Fleurs où nous attend un grand beau temps quasiment estival. Nous sommes 18 amateurs pour cette première sortie qui nous conduira par le chemin de la Fontaine, jusqu’au sentier côtier que nous suivrons jusqu’à Kercroc.

groupe.jpg

Le groupe du jour (pas complet)

La douceur de l’hiver et de ce printemps précoce nous ont réservé une luxuriance étonnante où la diversité des espèces est remarquable. Monique et Michel nous présenteront plus de 60 plantes, avec maints détails et anecdotes passionnantes. Ci-dessous, autant d’articles et d’images pour vous permettre de mieux mémoriser chacune d’elles.

Cardamine hirsute (Cardamine hirsuta L.) – Brassicaceae – Cardamine annuelle (5/25 cm) nitrophile, moitié moins grande que C. pratensis. Pied de murs, friches, cultures. Appréciée par le papillon Aurore. Plante consommable en salade piquante et pourvue de certaines vertus médicales. Large répartition Europe-Asie. Voir planche bot.

Bryone - Navet du diable (Bryonia cretica ssp. dioica Jacq.) Cucurbitaceae – Longue plante volubile (3 à 6m), vivace, herbacée, tendre, rêche, ramifiée de la famille des melons. Petites baies vertes puis rouges, gluantes (Epizoochorie). Toxique, elle est aussi appelée « navet du diable ». Plante de la magie blanche, sa très grosse racine difforme, fut vendue par le passé sur les marchés à la place de celle de la Mandragore. Haies et talus. Chez les Cucurbitaceae c’est une des 2 seules espèces indigènes en Europe tempérée. Europe, AFN et Moyen-Orient.
Mélisse officinale ou Citronnelle (Melissa officinalis L.) Lamiaceae – Plante vivace (30/80), glabrescente ou velue, à odeur agréable de citron. Médicinale et aromatique. Tige très rameuse. Fleurs blanchâtres ou rosées en verticille axillaires. Haies, buissons, bois. Originaire du bassin méditerranéen oriental. Europe C & S, Asie occ. et Afr. du Nord. Introduite en Amérique.

image1.jpg

Gaillet gratteron (Galium aparine L.) Rubiaceae – Plante envahissante qui pourrait être un succédané du café. Appartenant à la même famille que le caféier ses petits fruits torréfiés dégagent un arôme très proche du café. Il faut les cueillir juste avant maturation, au moment où ils passent du vert au brun. Tiges carrée et feuilles munies d’aiguillons accrocheurs. Feuilles verticillées par 6 à 9. Très commune. Eurasiatique introduite dans le monde entier.
Muflier des champs [Misopates orontium (L.) Rafin] Plantaginaceae/Scrophulariaceae – Petite plante annuelle (15/40), Tige dressée aux fleurs de muflier ‘rose pourpré’. Feuilles linéaires presque verticillées. Lieux cultivés et sablonneux. Méditerranéenne. Asie occidentale jusqu’à l’Himalaya.
Seneçon des oiseaux - Seneçon commun (Senecio vulgaris L.) Asteraceae – Plante toxique (assez rare dans la famille des Astéracées) annuelle, à tige dressée (20/40) – Plante colonisatrice des terrains riches en azote. (Voir Pl. bot. Thome). Cultures et abords. Presque toutes les régions tempérées du globe.

image2.jpg

XXX

Polypode des murs (Polypodium vulgare L.) Polypodiaceae – Fougère très commune sur les vieux murs, cette espèce est souvent confondue avec une proche cousine tout aussi commune dans notre région : le Polypode du chêne (Polypodium interjectum, Shivas) qui affectionne les mêmes endroits et tout particulièrement les souches de chêne. De surcroît pour notre malheur, les 2 espèces s’hybrident entre elles. Murs, rochers, troncs d’arbres. Europe, Asie, Afrique et Amérique du Nord.
Morelle noire (Solanum nigrum L.) Solanaceae – Appelée aussi ‘Tue-chien’, c’est une plante adventice à croissance rapide. Pionnière des terres nues, annuelle, herbacée (30/60), hermaphrodite, entomogame, à fleurs blanches et fruits petits, sphériques verts puis noirs, toxiques, mais comestibles lorsqu’ils sont cuits ou confits dans le vinaigre (substitut des câpres dans le midi). Eurasie dans les zones de rusticité 4 à 11. Du climat polonais au climat subtropical chaud.
Crépide à vésicules (Crepis vesicaria L.) Asteraceae - Bisannuelle 20/80, dressée, rameuse. Feuilles presque toutes radicales, pubescentes, oblongues-lancéolées, pennatipartites. Capitules jaunes en mai-juin, dressés sur long pédoncule, ligules périphériques généralement striées de rouge au revers. Akènes présentant moins de 10 côtes, les centraux à bec net. Prés, champs dans toute la France. Europe moyenne et méridionale. La Crépide à feuilles de pissenlit [Crepis vesicaria ssp. Taraxacifolia (Thuill.) Thell.] est une sous-espèce qui ne se distingue de l’espèce type que par des détails. Akènes centraux à bec supérieur ou égal à 2 mm à maturité. Les périphériques à bec plus ou moins distinct. Feuilles inférieures à segment apical occupant moins de la moitié du limbe.

image3.jpg

Mâche carénée [Valerianella locusta f. carinata, (Loisel.) Devesa, J. Lopez & R. Gonzalo] Valerianaceae - Mâche sauvage comestible appelée aussi ‘Doucette’. Le genre Valerianella comprend 50 espèces dans le monde. Le f. de son nom scientifique indique que la mâche carénée est une forme de l’espèce locusta.
Molène ‘fausse blattaire’ (Verbascum virgatum Stokes in With) Scrophulariaceae - Plante vivace des friches ensoleillées, 70/200 aux grandes hampes florales étroites. Feuilles entières pétiolées. Fleurs jaunes actinomorphes, pédicelles courtes, étamines et pistil colorés de rouge violacé. Méditerranéo-atlantique.
Laiteron potager ou Laiteron maraîcher (Sonchus oleraceus L.) Asteraceae – Adventice des cultures et sols riches très commune, feuilles tendres et embrassantes. Herbacée à la sève laiteuse. A ne pas confondre avec le laiteron des champs aux feuilles basales en rosette. Dessin Coste. Herbacée, annuelle (30/80), tige côtelée peu rameuse, feuilles glabres non piquantes profondément pennatilobées à lobes dentés rétrécis de la base au sommet, le terminal triangulaire plus grand. Fleurs jaunes en capitule piriformes, en panicule ou corymbe lâche et feuillée. Espèce rudérale. Cosmopolite.

image4.jpg

xxx

Euphorbe péplis (Euphorbia peplis L.) Euphorbiaceae – Petite euphorbe rampante, prostrée, des sables et galets côtiers. Tiges (10/20) rougeâtres et feuilles vert-bleuté, opposées et charnues. Classée en danger en Bretagne elle est protégée dans beaucoup de régions. Elle est originaire de l’Europe du Sud et de l’Ouest.
Lierre terrestre (Glechoma hederacaea L.) Lamiaceae - Espèce circumboréale très commune. Son nom vernaculaire et son nom d’espèce, proviennent de ses longues tiges rampantes qui rappellent celles du lierre. Elle préfère la mi-ombre humide. Plante médicinale aux multiples vertus depuis la Grèce ancienne. Comestible en petite quantité (tanins), elle est aussi utilisée comme plante aromatique et entre parfois dans la grande cuisine (Marc Veyrat). Enfin, elle fut dans les siècles passés, une plante magique associée à la magie blanche. Fait actuellement l’objet de recherches dans plusieurs domaines de la médecine.

image5.jpg

xxx

Chardon penché (Carduus nutans L.) – Asteraceae – Beau chardon vrai. Plante bisannuelle (50/100), tiges ailées, rameuses. Les capitules pourpres, penchés, gros (3/5 cm) se penchent effectivement vers le sol. Calcicole. Eurasie continentale et maritime.
Chardon à petits capitules (Carduus tenuiflorus Curtis) Asteraceae – Annuelle ou bisannuelle (30/100 cm). Chardon vrai à petites fleurs, capitules étroites (6/11 mm) sensiblement agglomérées par 5 à 10. Le dos des bractées est lisse. Lieux incultes. Europe occ. et méridionale, Maghreb.

image6.jpg

XXX

OEnanthe safranée (OEnanthe crocata L.) Apiaceae – Grande ombellifère européenne de l’ouest, très toxique et très commune. Tiges robustes, maculées de brun rougeâtre, les racines exsudent un suc jaune safran vénéneux. Feuilles composées, pennatipartites rappelant celles du persil. Fleurs blanches en ombelle de 10 à 30 ombellules. Plante vivace de tous les terrains humides (Prairies, forêts et lisières alluviales, mégaphorbiaies, chemins frais, fossés …) France, Belgique, R.U., Portugal, Espagne W, essentiellement atlantique.

image7.jpg

Erodium musqué – (Erodium moschatum L'Herit.In Aiton) Geraniaceae – Proches des géraniums, les Erodium sont souvent colonisateurs des pelouses.
Nota : Selon Gabriel Rivière, 3 espèces d'Erodium forment un complexe de plantes variables à la synonymie compliquée et facilement confondues : E. cicutarium (L.) L’Hérit., E. moschatum (L.) L’Hérit. et E. lebellii Jord. Les noms Erodium glutineux et Erodium glutinosum sont des noms non valides (Rivière, le CBNB, le MNHN et l'INRA de Dijon 'Flore de France'). En conséquence, considérons si vous le voulez bien, que lorsqu'un Erodium semble glutineux (feuillage ressemblant à celui de l'Erodium cicutarium et légèrement gluant) la probabilité est qu'il s'agit de Erodium lebellii dont les noms communs sont Erodium de Lebel ou Bec de grue glutineux.

xxx

Menthe à feuilles rondes ou Menthe odorante (Mentha suaveolens Ehrh.) Lamiaceae – Espèce de menthe (10/80) stolonifère, très parfumée. Inflorescence en épis terminaux et latéraux. Feuilles suborbiculaires, sessiles gaufrées. (Voir pl. bot. J. Kops). Originaire d’Europe occidentale et du bassin méditerranéen.
Laitue scariole (Lactuca serriola L.) – Asteraceae – Laitue sauvage. Feuilles pennatilobées, épineuses. Les supérieures s’orientent verticalement nord-sud aux heures ensoleillées. Bisannuelle 50/200cm. Tige robuste quelque peu visqueuse. Friches, délaissés, bords de champs… Fleurs petites, en racèmes de capitules jaune pâle. Plante médio-européenne.
Ache faux-cresson [Apium nodiflorum (L.) Lag.] Apiaceae – Syn. : Helosciadium nodiflorum (L.) Koch – Plante vivace commune des fossés et lieux inondables (20/50). Très petites fleurs, en ombelles. Rayons peu nombreux. Europe centrale et méridionale. Voir Pl. bot. Jan Kops 1881.

image8.jpg

Berce commune (Heracleum sphondylium L.) Apiaceae – Plante vivace ou bisannuelle (50/200 cm). Toutes ses parties sont comestibles : les racines se récoltent en fin d'automne et se consomment cuites. Leur saveur étant extrêmement aromatique et piquante, on ne les emploie qu'en condiment dans les soupes par exemple. On a rapproché leurs propriétés médicinales de celles du Ginseng. Tige haute, creuse robuste. Feuilles très grandes, pennées à 3/5 segments lobés de 5 à 9 folioles. Ombelle grande à 15/40 rayons, fleurs blanches à pétales extérieurs bifides, plus grands. Plante qui affectionne les sols riches et humides des prés, bois, lisières, fossés et mégaphorbiaies. Europe. Rare en climat méditerranéen.
Mouron des oiseaux - Mouron blanc [Stellaria media (L.) Vill.] Caryophyllaceae – Petite plante des sols riches. Elle est annuelle, bisannuelle ou vivace selon le climat. Petite fleur blanche 5 pétales échancrés. Feuilles opposées. Petite adventice des jardins. Cosmopolite.
Trèfle douteux (Trifolium dubium Sibth.) Fabaceae – Petit trèfle annuel, nitrophile, commun parmi les 21 espèces présentes dans la région. Petites fleurs jaunes groupées en inflorescence sphérique. Peut être confondue avec la luzerne lupuline dont les feuilles sont mucronées. Prés, friches, jardins. D’origine méditerranéenne, l’espèce a envahi presque tout le globe. (Synonyme ancien : Trifolium minus)

image9.jpg

XXX

Téesdalie à tiges nues [Teesdalia nudicaulis (L.) R. Br.] Brassicaceae – Petite adventice de printemps (5/15), herbacée, annuelle à tiges dressées, nues. Feuilles toutes radicales à long pétiole et au limbe pennatifide à lobes obtus le terminal presque aussi large que long. Long racème de petites fleurs blanches et fructification en silicules arrondies en coeur. Sables et rochers sur silice. Européenne méridionale.
Violette de Rivinus (Viola riviniana, Reichenb.) Violaceae - Plante vivace des milieux boisés et des haies. Feuilles en forme de coeur à dentelure arrondie, glabre et en rosette. Fleur zygomorphe à 5 sépales et 5 pétales se chevauchant et se terminant à l’arrière par un éperon droit et assez fin.
Armérie maritime ou Gazon d'Olympe ou Gazon d’Espagne (Armeria maritima, Willd.) Plumbaginaceae – Plante vivace des littoraux de l’hémisphère nord. Sur pelouses et falaises battue par les embruns. Entomogame et épizoochore. Elle colore en rose les prairies suspendues du littoral (Quiberon – Belle-Ile en mer…)

image10.jpg

Carotte sauvage (Daucus carota ssp. Carota L.) Apiaceae – Annuelle ou bisannuelle 50/150 très commune des prairies mésoxérophiles, chemins, friches et banquettes des routes. Ombelles pourvues de bractées vertes caractéristiques. On la reconnait également par ses fructifications en pelote hirsute. Deux autres sous-espèces de carotte sauvage beaucoup plus rares sont présentes dans la zone maritime de la région : la carotte à gomme (Daucus carota L. ssp. Gummifer) et la carotte de Gadeceau (Daucus carota L. ssp. Gadecaei). Très proches de la sous-espèce Carota, leur identification n’est pas facile. Ces deux sous-espèces sont inféodées aux pelouses aérohalines (soumises aux vents salés) des iles et de la presqu’ile de Quiberon. La première est présente aussi à Plomeur et la seconde à St Gildas de Rhuis (G. Rivière, 2007)
Orpin d’Angleterre (Sedum anglicum Huds.) Crassulaceae – Plante basse (4/15 cm), polymorphe, succulente (grasse), tapissante en coussins sur sable, graviers, rocaille, roches. Tiges nombreuses. Feuilles caulinaires, glabres, alternes, de section ovale et de couleur variable du vert au rose en fonction du régime hydrique. Fleurs en étoiles, blanches ou roses en corymbe. Plante subatlantique, de la Scandinavie au Portugal. Aussi France continentale sud et centre.
Jacinthe des bois ou Scille des bois (Hyacinthoides non-scipta) Hyacinthaceae - Plante à bulbe des lisières. Commune surtout en France en zones de climat océanique. Une forme hispanique cultivée plus trapue est présente en Bretagne. Toxique mais propriété médicinales diverses.

image11.jpg

XXX

Plantain lancéolé ou Herbe aux cinq coutures (Plantago lanceolata L.) Plantaginaceae – Plante des médecines populaire et allopathique, dotée de multiples vertus. Vivace 10/60. Feuilles à 3/7 nervures attenuées en long pétiole. Hampe florale longue à épi ovoïde ou oblong glabre. Corolles blanches. Prés et pâturages. Europe, Asie occidentale, Afr. du nord. Introduite ailleurs. (Pl. bot. Sturm)
Plantain corne de cerf (Plantago coronopus L.) Plantaginaceae – Plantain de zone littorale. Plante annuelle ou bisannuelle 5/40 cm, acaule. Feuilles toutes étalées en rosette radicale, pennatifides à segments linéaires ou divisés comme les bois de cerf. Epi simple. (Voir Pl bot J & J Sturm) Plante médicinale et alimentaire oubliée. Chemins et lieux sablonneux. Europe centrale et méridionale, Asie occ. Afr. du Nord.

image12.jpg*

Fumeterre des murs (Fumaria muralis ssp. Borei Sonder ex. Koch) Fumariaceae/Papavearceae – Plante variable, diffuse, dressée ou grimpante, aux feuilles bipennatiséquées, incisés-lobées à segments obovales. Fleurs roses à carmin, longues, étroites (6/11mm) en grappes lâches ou assez denses. Cultures, haies, murs. France sud, ouest et centre. Origine Europe centrale et méridionale, Asie occ. et Afr. du Nord.
Passerage à feuilles variables (Lepidium heterophyllum, Bentham) Brassicaceae – Plante vivace, commune, velue (10/30). Tiges nombreuses, couchées ou ascendantes, peu rameuses. Feuilles ovales-oblongues, les caulinaires embrassantes auriculées-dentées. Fleurs blanche petites en grappe assez dense. Sols acides, galets, ballasts, cultures. Europe occ. tempérée.
Shérardie des champs (Sherardia arvensis L.) Rubiaceae – Proche des Gaillets, la Shérardie est pourvue de feuilles verticillées par 6, une caractéristique courante de la famille des Rubiacées. Annuelle (20/40) verte hispide, à tiges nombreuses couchées-étalées, grêles, hérissées, scabres. Feuilles ovales ou lancéolées, mucronées, très scabres. Fleurs rose-lilas en petites têtes terminales. Corolle en entonnoir. (Voir pl. bot. Thome) Champs cultivés, bords de chemin. Europe, Asie occ. Afr. du Nord.

image13.jpg

Silène 'Compagnon blanc’ [Silene latifolia (Mill.) Greuter] Caryophyllaceae – Le plus commun des Silènes. Plante herbacée (50/100), vivace, dioïque (sujets mâles et sujets femelles distincts). Fleurs blanches très parfumées le soir, fécondées par les papillons de nuit. Feuilles entières, grandes, nervurées et très velues. (Voir pl. bot. J. & J. Sturm) Chemins, lisières. Eurasiatique.
Silène maritime (Silene uniflora ssp. uniflora Roth.) Caryophyllaceae – Plante vivace. Silène spécifique des rivages marins de l’Atlantique et de la Manche. Commune en Bretagne. Protégée en Pays de Loire et Nord Pas de Calais. Un des plus beaux Silene à fleurs blanches. La plante forme souvent des coussins très élégants.

image14.jpg

Gouet d'Italie (Arum italicum Mill.) Araceae – Plante d’ombre parfois envahissante, appartenant à une famille de plantes plutôt tropicales. Le gouet est une exception sous nos latitudes. L’inflorescence est constituée de deux parties, le spadice, organe axial qui porte une multitude de fleurs minuscules en partie basse et des glandes odoriférantes dégageant souvent une odeur nauséabonde qui attire les mouches pollinisatrices et la spathe, grande bractée semi-enveloppante. Sa fructification est un épi de grosses graines rouges.

Pourpier d'hiver ou Claytone de Cuba ou Laitue indienne (Claytonia perfoliata, Donn. ex Willd.) Portulacaceae/Montiaceae – Annuelle, herbacée (20/40) de début de fin d’hiver. Tiges frêles. Feuilles tendres, crassulantes, connées, qui semblent être perforées par la tige d’où son nom d’espèce. Hermaphrodite. Plante originaire de l’ouest américain, consommée par les amérindiens. Introduction au Muséum de Paris en 1804 en provenance de Cuba. Elle a été cultivée et s’est naturalisée dans les régions maritimes du Nord-ouest européen.
Véronique de Perse (Veronica persica Poiret) – Scrophulariaceae/Plantaginaceae - Petite adventice annuelle. La plus commune des véroniques. Fleurs zygomorphes bleu clair strié. Le pétale inférieur est un peu plus étroit et plus clair parfois blanchâtre. Le supérieur un peu plus large. Toutes terres cultivées. Originaire de l’asie du sud-ouest, naturalisée dans toute l’Europe sauf grand nord.

image15.jpg

XXX

Géranium mou (Geranium molle L.) Geraniaceae - Petit géranium des pelouses aux fleurs roses (variables) à cinq pétales bifides (échancrés) donnant l'impression de 10 pétales. Feuilles orbiculaires (s'inscrivant dans un cercle), palmatifides de 5 à 7 lobes, duveteuses. Tiges poilues.
Géranium pourpré (Geranium purpureum Vill.) Geraniaceae – Proche du Géranium de Robert, il s’en distingue notamment par ses étamines jaunes bien visibles.
Géranium découpé (Geranium dissectum L.) Geraniaceae – Feuilles doublement découpées, profondément palmatiséquées. Pédoncules plus courts que les feuilles. Fleurs à 5 pétales marginés.
Géranium à feuilles rondes (Geranium rotundifolium L.) Geraniaceae - Ressemble beaucoup au géranium mou mais les fleurs ont 5 pétales entiers et non bifides. Feuilles palmatifides. Vivace commune des chemins et talus. Europe, Asie W et Afrique N.

image17.jpg

Maceron cultivé (Smyrnium olusatrum L.) Apiaceae – Bisannuelle méditerranéo-atlantique grande (40/120) des friches mésoxérophiles. Ombellifère de printemps à fleurs jaune pâle. Feuilles grandes, composées aux folioles rondes à ovales dentelées. Plante entièrement comestible qui a été cultivée dans le passé (Racines, feuillage et fruits verts comestibles). Ses larges folioles évitent de la confondre avec les Apiacées toxiques.
Gaillet commun / Caille-lait blanc (Galium mollugo L.) Rubiaceae – Un des gaillets les plus communs. Plante vivace ascendante ou décombantes (80/100 cm), tiges quadrangulaires, feuilles verticillées (6 à 8). Haies, talus, bois, ravins. Europe du Caucase à l’Atlantique.
Grande oseille (Rumex acetosa ssp. acetosa L.) Polygonaceae – Vivace (30/100) très commune. Tige dressée, simple divisée au sommet. Feuilles entières, ovales-oblongues, sagittées, un peu épaisses et rêches. Les supérieures lancéolées. Fleurs dioïques en panicule, longue, lâche et nue. Prés, pâturages, bois et bas-côtés. Circumboréale

image18.jpg

Armoise commune (Artemisia vulgaris L.) Asteraceae - Plante médicinale extrêmement commune, connue depuis l’antiquité. Elle porte le nom de la déesse grecque Artémis protectrice des femmes malades. Plus continentale que maritime. Grande (50/180), dressée, aux feuilles très découpées à revers gris-argent et aux fleurs en petits capitules groupées, très nombreux. Friches, bords de route et cultures. Europe centrale tempérée, Maghreb.
Céraiste commun [Cerastium fontanum ssp. vulgare, (Hartm.) Greuter & Burdet] – Caryophyllaceae – Herbacée bisannuelle, pubescente, ascendante, commune (20/50). Feuilles opposées sessiles, ovales (5/20), Cyme bipare lâche étalée. Corolle 6/10 de 5 pétales blancs échancrés. 1 étamine et 5 styles. Lieux incultes et cultivés. Cosmopolite.
Luzerne lupuline ou Minette (Medicago lupulina L.) Fabaceae – Luzerne naine 15/60 très commune et envahissante à fleurs jaunes en grappe serrée. Tige grêle, feuillage trifolié, extrémité des folioles dentées. Ressemble beaucoup au Trèfle douteux, Trifolium dubium, qui ne possède pas la petite pointe au bout des folioles. Plante quasi-rampante des pelouses sèches et bas-côtés des chemins. Très bon fourrage mais peu productif. Partout en climat tempéré.

image19.jpg

Lamier pourpre (Lamium purpureum L. ) Lamiaceae – Parfois cultivée en jardin. Herbacée adventice, annuelle ou bisannuelle (10/30) mellifère, myrmécochore et nitrophile. Tige carrée glabre, Feuillage gaufré, pubescent, vert maculé de pourpre. Verticilles axillaires de fleurs rose purpurines, bilabiées, poilues. Eurasiatique.
Orchis bouffon [Anacamptis morio (L.) R. M. Bateman] Orchidaceae – Une des premières orchidées de l’année. Vivace (10/40) Les fleurs sont de couleurs diverses (violet, rouge carmin, rose, blanc). Epi court, trapu, peu fourni. Prés et pâturages. Toute la Italie, Europe Asie occ. et boréale. (Pl. bot. Sturm.)
Orchis bouc ou Orchis à odeur de bouc [Himantoglossum hircinum (L.) Spreng.] Orchidaceae – Grande orchidée atteignant parfois le mètre. Présente sur tout le territoire français sauf en Finistère et Corse. Commune sur le littoral morbihannais. C’est une plante calcicole (qui a besoin de calcaire) ce qui explique sa présence dans les sables de la côte. Hampe florale quasi cylindrique. Les fleurons sont pourvus d’un labelle caractéristique, étroit, long et torsadé. Himantoglossum signifie langue en lanière et hircinum fait référence au bouc et à son odeur. Europe occidentale et Italie, Suisse, Bulgarie, Italie du sud et Maghreb.

image20.jpg

Euphragie à larges feuilles [Parentucellia latifolia (L.) Caruel] Orobanchaceae – Ancienne Scrofulariacée. Syn. : Eufragia latifolia nom invalide – Plante peu commune, protégée en Bretagne. Petite plante annuelle, poilue, glanduleuse (5/20), rougeâtre. Tige dressée, simple peu feuillée. Feuilles ovales-incisées, les sup. palmatifides. Fleurs petites, pourpres en épi ovale, serré. Originaire des sols sableux méditerranéens et atlantiques.
Fenouil commun (Foeniculum vulgare L.) Apiaceae – Grande plante vivace ou bisannuelle100/250. Feuillage bleuté, finement découpé. Fleurs en ombelles jaune. Grosse racine fusiforme. Cultivé pour son renflement bulbeux au moins depuis Charlemagne. Naturalisée sur les 5 continents en climat doux et sols légers. L’Aneth n’est pas un fenouil, mais du genre Anethum qui ne s’hybride pas avec le genre Foeniculum.
Luzerne d’Arabie [Medicago arabica (L.) Huds.] Fabaceae – Reconnaissable aux taches brunes de ses feuilles. Plante fourragère et engrais vert occasionnel. Plante annuelle (20/50), couchée. Feuilles trilobées, folioles obovales en coeur denté au sommet et ordinairement tachées de brun au centre. Petites fleurs papillonnées jaunes. Gousse épineuse en spirale. (Voir pl. bot. anc.) Bassin méditerranéen.

image21.jpg

Renoncule bulbeuse ou Bouton d’or bulbeux (Ranunculus bulbosus L.) Ranunculaceae – Herbacée, hémicryptophyte, vivace, très commune, (20/60) dressée et ramifiée. Plante à rhizome en forme de bulbe, effleurant la surface du sol. Fleurs jaune vif, brillant. Plante reconnaissable à ses sépales velus, réfléchis vers le pédoncule floral. Pâturages, champs, pelouses en terrains pauvres. Europe occidentale de la Méditerranée au 60ème parallèle.
Ravenelle maritime ou Radis maritime [Raphanus raphanistrum L. ssp. maritimus (Sm) Thell.] Brassicaceae - Syn. : Raphanus raphanistrum ssp. landra – Sous-espèce dont le nom vernaculaire serait plutôt Radis maritime. Sous arbrisseau surtout bisannuel (20/70), rameux. Feuillage à grandes feuilles lyrées formant une grande rosette. La seconde année, développement en arbuste à feuilles oblongues dentées. Fleurs jaune-clair parfois blanchâtres ou violacées. Fruits : siliques dressées-bosselées à 2ou 3 grosses graines. Forme maritime de la ravenelle, hauts de falaise, arrière de la dune mobile et dunes fixées. Plante arbustive proche du type. Large répartition atlantique.

image22.jpg

Prunellier (Prunus spinosa L.) Rosaceae – Arbrisseau 0.50/6m, épineux à écorce noire appelé aussi épine noire par opposition à l’aubépine, épine blanche. Feuillage caduc, feuilles petites, oblongues. Ses fleurs blanches, mellifères, apparaissent en mars -avril avant les feuilles. Ses fruits (6/15 mm) sont les prunelles. Ce sont des petites drupes violettes à noirâtres, pruineuses, fruits très âpres, astringents, tant qu’elles n’ont pas subi le gel. Les prunelliers ou pruneliers (les 2 formes sont admises) résistent aux embruns et forment souvent de curieuses sculptures végétales en bord de mer. Constituant nature des haies. Europe occ., Asie Mineure, Caucase, Afr. du Nord.

image23.jpg

Asphodèle d’Arrondeau ou 'Bâton blanc d'Arrondeau' [Asphodelus macrocarpus ssp. Arrondeauii, (J.L.) Diaz Lifante Valdès] Xanthorrhoeaceae / anciennement Liliaceae ou Asphodelaceae. – Variété de l’espèce macrocarpus ou de l’espèce albus selon certains botanistes, propres à certaines régions de l’extrême ouest européen (Bretagne, Espagne, nord du Portugal). Traditionnellement le genre Asphodèle était classée dans la famille des Liliaceae (Linné 1753, Cronquist 1981), la systématique phylogénétique nouvelle l’a transféré dans une nouvelle famille des Asphodelaceae (1996) puis dans celle des Xanthorrhoeaceae (A.P.G. III, 2009) et enfin reversé dans les Asphodelaceae (A.P.G. IV, 2016). Je pense que la réputation satanique de cette plante trouble nos chercheurs qui en perdent le nord.

image24.jpg


Date de création : 10/05/2022 @ 11:29
Catégorie : Actualités - Sorties Botaniques

Vous êtes ici :   Accueil » Plouharnel/Kercroc

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr