En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » La main verte
 

Présentation

Les sections

 ↑  

Rétrospectives

Administration

Visites

 1627086 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

La main verte

Compte rendu de la randonnée botanique

Samedi 04 Juin 2022

Du côté de la ‘Main verte’
C’est par un bel après-midi que nous nous retrouvons à 11 amateurs de nature et trois enfants, sur le site de la ‘Main verte’ au cœur du massif dunaire d’Erdeven. Monique et Michel ont jeté leur dévolu sur une ancienne carrière de sable, une zone humide en l’occurrence bien asséchée, en cette fin de printemps marquée par une
sécheresse persistante. Cette zone a été restaurée ces dernières années par les agents du Syndicat mixte intercommunal des ‘Dunes de Gâvres-Quiberon’, classé ‘Grand site de France’. Cette restauration a consisté à supprimer les massifs de Saule rampants (Salix repens) qui menaçaient gravement les autres espèces végétales propres à ce milieu. Cela a permis la régénération naturelle de multiples espèces psammophiles (inféodée aux sables) et de sauvegarder ce milieu humide naturellement inondé l’hiver.

Cette année, malheureusement, en raison du manque de précipitations, de nombreuses plantes très souvent en stress hydrique et en avance d’au moins 3 semaines sur la saison, ne se présenteront pas sous leur meilleur jour. Nous essaierons de compenser cet inconvénient dans le catalogue d’image que nous vous proposons, dans les pages qui suivent.

Après être resté un long moment dans l’ancienne carrière, couverte de roselières et de tapis de fleurs diverses et variées, nous sommes revenus à notre point de départ en faisant un détour par la berge de l’étang de Kéravéon.

groupe.jpg

Pimprenelle ou Petite pimprenelle (Poterium sanguisorba L.) - Ancien nom : Sanguisorba minor Scop. Rosaceae – Herbacée, vivace en rosette. Feuilles composées de plus de 10 à 12 paires de folioles dentées. Feuilles comestibles au goût de concombre (Assaisonnement des salades). Fleurs verdâtres. Propriétés hémostatiques. Plutôt calcicole, pelouses et friches dans toute l’Europe. Sanguisorba minor ssp. minor Scop -
OEillet de France (Dianthus gallicus Pers.) Caryophyllaceae – Abondant dans la zone littorale de la région de Carnac mais peu commun ailleurs, ce petit oeillet parfumé n’en est pas moins protégé à l’échelon national et figure sur la liste rouge du Massif armoricain. On le trouve aussi dans les départements de la Somme et de la Manche. Plante vivace, glauque. Tiges de 18/28 cm. Feuilles raides, courtes, linéaires presque planes à 3 nervures. Fleurs roses odorantes (parfois blanches) au sommet de la tige. Sables maritimes de la frontière espagnole au Finistère.

image1.jpg

Gaillet des sables (Galium arenarium Loisel.) Rubiaceae – Gaillet peu commun, inféodé aux sables littoraux notamment à la dune vive dite aussi dune blanche, des Côtes d’Armor à l’Espagne occidentale. Plante herbacée, psammophile, vivace. Petite plante basse, feuilles verticillées épaisses par 6/10 serrées, étroites, courtes, luisantes. Fleurs jaune vif. Sables maritimes de la Bretagne à la Galice.

Lotier corniculé (Lotus corniculatus) Fabaceae. - Lotier gazonnant très commun (Europe, Asie W, AFN) des pelouses et bas-côtés, plus ou moins prostré, de la zone littorale. Petite légumineuse tapissante 5/30 rarement 50 (parfois dressée selon les milieux). Tige pleine ou à peine creuse. Fleurs jaunes papilionacées caractéristiques de la famille des Fabaceae (Anc. : Légumineuses). Pelouses basophiles. Plante rampante à tiges pleines, ce qui la différencie de son cousin, le Lotier des fanges (Lotus peduncalatus). Cosmopolite originaire d’Eurasie méridionale.

image2.jpg

Mouron délicat [Lysimachia tenella (L.) U. Manns. & Anderb.] Primulaceae – Très jolie plante tapissante très commune des lieux humides ou inondables. Ancien nom scientifique : Anagallis tenella.
Petit rhinanthe ou Petite cochriste (Rhinanthus minor L.) Scrophulariaceae / Orobanchaceae – Plante herbacée annuelle. En raison de leur morphologie, ses fleurs ne sont fécondées que par différentes espèces de bourdons (Bombux sp.) et jamais par des abeilles. Présente en Europe et en Amérique du Nord.

image3.jpg

Raisin de mer ou Ephedra (Ephedra distachya L.) Ephedraceae – Sous-arbrisseau psammophile, aphylle, inféodé aux dunes grises fixées mais aussi à des zones intérieures xérophiles et siliceuses. Tiges rameuses segmentées, ramifiées, rampantes, prostrées, formant parfois des tapis sur les dunes. Plante dioïque anémophile. Connue de la médecine chinoise depuis des millénaires comme bronchodilatateur, on extrayait l’éphédrine de l’espèce voisine Ephedra sinica. L’éphédrine est aujourd’hui un produit de synthèse. Longtemps rangé dans les conifères, l’ordre des Ephédrales qui ne comporte qu’une famille monogénérique (un seul genre) de 60 espèces, est maintenant rangée dans la classe des Gnétophytes. L’Ephedra distachya, est endémique des côtes atlantiques européennes. Le Finistère est sa limite septentrionale.
Thésion couché (Thesium humifusum DC) Santalaceae - Plante vivace peu commune, calcicole des sols pauvres et basiques, classée dans la famille très exotique des Santals. Tiges grêles, subfiliformes, simples ou rameuses, couchées, étalées souvent en étoile. Feuilles linéaires (1 à 2 mm). Fleurs en grappes. Lieux secs et arides. Europe occidentale.

image4.jpg

Epervière piloselle (Pilosella officinarum F. W. Schultz & Sch. Bip., 1862) – Ancien nom : Hieracium pilosella L. 1753 - Asteraceae – Plante vivace, médicinale, stolonifère, basse en rosette. Feuilles entières, lancéolées et couvertes de poils blancs soyeux surtout au pourtour. Capitules jaunes. Plante des sables littoraux et de tous terrains sableux en intérieur. Europe, Caucase jusqu’à 3.000 m. Antiseptique des voies urinaires et des prostates.
Koelérie blanchâtre [Koeleria glauca (Spreng.) DC] Poaceae – Plante du littoral atlantique et de la Manche, assez commune sur les dunes grises fixées. Tige dressée vert-glauque, panicule en épi cylindrique, dense, blanc argenté. Végétation en coussinets. Parfois cultivée. Présente de l’Europe à la Mongolie.
Chlore perfoliée [Blackstonia perfoliata (L.) Huds.] Gentianaceae – Petite plante herbacée annuelle, propre aux tonsures hygrophiles des littoraux méditerranéens atlantiques et terrains marneux intérieurs. Autrement dit, aux sols dénudés, légers, plutôt basiques et humides. Feuilles connées i.e. soudées entourant la tige. Assez rare. Méditerranéo-atlantique.

image5.jpg

Voici les 5 orchidées que nous avons pu observer ce jour (pas toujours en bon état)

Orchis bouc ou Orchis à odeur de bouc [Himantoglossum hircinum (L.) Spreng.] Orchidaceae - Grande orchidée atteignant parfois le mètre. Présente sur tout le territoire français sauf en Finistère et Corse. Commune sur le littoral morbihannais. C’est une plante calcicole (qui a besoin de calcaire) ce qui explique sa présence dans les sables de la côte. Hampe florale quasi cylindrique. Les fleurons sont pourvus d’un labelle caractéristique, étroit, long et torsadé. Himantoglossum signifie langue en lanière et hircinum fait référence au bouc et à son odeur. Europe occidentale et Allemagne, Suisse, Bulgarie, Italie du sud et Maghreb.
Ophrys de la Passion (Ophrys passionnis Sennen...) Orchidaceae - Une de nos orchidées les plus communes. Assez rare ailleurs. Espèce très proche de l’Ophrys araignée (Ophrys sphegodes Mill.).
Orchis incarnat [Dactylorhisa incarnata (L.) Soô] Orchidaceae – Orchidée des zones humides, classée assez rare et figurant sur la liste rouge du Massif armoricain (Lrma). Plante vivace. Tige creuse et raide, longues feuilles dressées en glaive, Fleurs roses maculées de dessins plus foncés. Espèce en forte régression classée vulnérable par l’U.I.C.N. en raison de la menace qui pèse sur les biotopes naturels qu’elle affectionne. Marais et dépressions dunaires alcalines. Çà et là entre le Golfe et la Laïta. Eurasiatique classée en danger (EN) par l’UICN.

image6.jpg

Liparis de Loesel [Liparis loeselii var. loeselii (L.) L.C.M. Richard] Orchidaceae - Petite orchidée (5-25cm) herbacée vivace, hémicryptophyte, oligotrophe, rhizomateuse, grêle, entièrement verte et haute de 5 à 25 cm. En forte régression dans toute l’Europe. Elle semble être au contraire en rapide expansion entre Gâvres et Quiberon depuis une dizaine d’années. Elle fait l’objet d’un plan national de protection en France.
Helléborine des marais [Epipactis palustris (L.) Crantz] Orchidaceae – Orchidée rare quasi menacée (NT) au titre de son classement par l’UICN pour la raison majeure de l’assèchement de zones marécageuses. Elle est cependant une des plus communes dans notre région.

image7.jpg

‘Casse-lunettes’ ou Euphraise à 4 angles [Euphrasia tetraquetra (Bréb.) Arrondeau] Orobanchaceae – Ancienne scrophulariaceae reclassée dans les Orobanchaceae par la phylogénétique. Très petite plante (5/20 cm) hémicryptophyte et hémiparasite du littoral, entre la Vendée et le Pas de Calais. Une espèce très proche appelée Casse-lunettes entrait dans la fabrication de collyres. Nord atlantique.
Ansérine - Potentille ansérine - Herbe aux oies [Argentina anserina (L.) Rydh.] Rosaceae – Appelée souvent Potentille des oies et Alliul composées, folioles dentées, au revers argenté très reconnaissable. Son nom d’espèce vient du latin anser : oie. Répartition holarctique.
Potentille rampante (Potentilla reptans L.) Rosaceae – Une des potentilles les plus communes, parmi les 6 potentilles présentes dans le sud du Pays d’Auray. Hémicryptophyte stolonifère, fleurs jaunes, grandes, à 5 pétales. Feuilles pétiolées, palmées, digitées à 5 folioles dentées. Chemins, pelouses humides. Europe, Asie occ. Afr. du Nord.

image8.jpg

Menthe aquatique (Mentha aquatica L.) Lamiaceae – Herbacée, vivace (20/75) originaire du bassin méditerranéen (jusqu’au Caucase). Plante stolonifère, semi-aquatique des berges et des zones humides. Très parfumée. Tige carrée dressée, velue-hérissée. Fleurs rosées ou blanches en glomérules verticillées à l’aisselle des feuilles et en bouquet apical (terminal). Indigène de l’ensemble du vieux monde. Naturalisée ou/et cultivée ailleurs.
Samole de Valérand ou Mouron d’eau (Samolus valerandi L.) Primulaceae – Petite vivace, calcicole, halophile, assez grêle 20/60, à tiges peu rameuses dressées, creuses. Feuilles du bas en rosette, les caulinaires entières, alternes, obovales, atténuées. Fleurs blanches, petites (3 mm) en longues grappes terminales. Lieux humides ou tourbeux. Zones tempérées du monde.

image9.jpg

Roseau commun [Phragmites australis (Cav.) Steud.] Poaceae - Espèce cosmopolite, constituant de grandes roselières propices à la nidification des oiseaux et à la biodiversité animale en général. Plante vivace (1 à 4m) à rhizomes rampants. Tiges non ligneuses, épaisses (8/15 mm), feuilles longues, larges de 1 à 3 cm, rudes. Panicules longues de 10 à 30 cm. Marais et toutes eaux douces peu profondes. Cosmopolite.
Marisque [Cladium mariscus (L.) Pohl.] Cyperaceae – Un faux roseau des rives et marais. Reconnaissable notamment à ses inflorescences en longue panicule étagée, formée d’ombelles pédonculées, espacées. Feuilles et bractées très coupantes sur les bords et la carène. Présente dans la plupart des régions du monde.
Roseau

image10.jpg

Ecuelle d'eau (Hydrocotyle vulgaris L.) Apiaceae/Araliaceae – Plante annuelle commune maintenant classée dans la famille des Araliaceae en phylogénétique. Typique des zones humides parfois submergées. Feuilles longuement pétiolées, peltées, orbiculaires, crénelées, glabres à 5/7 nervures rayonnantes. Fleur rare en très petite ombelle à 2 à 4 rayons. Europe entière, Caucase, Maroc.
Lin purgatif (Linum catharticum L.) Linaceae - Plante annuelle, basse (5/30cm), plutôt calcicole. Feuilles opposées, cyme unipare, fleurs actinomorphes à pétales (4/6 mm) blancs à base jaune. Eurasiatique méridionale
Laîche des sables (Carex arenaria L.) Cyperaceae – Vivace 10/50 cm, commune des sables littoraux, à rhizome rectiligne, peu profond, pouvant atteindre une dizaine de mètres. Tige trigone, dressée, scabre. Feuilles arquées, scabres par 2 à 4. Inflorescence en long épi pointu, serré. Surtout dunes vives et étendues sableuses. Europe de l’Ouest et Amérique boréale.

image11.jpg

Lagure ovale - Queue de lièvre – Gros minet – Doudou – Pinpin (Lagurus ovatus L.) Poaceae – Graminée herbacée, annuelle, bien connue des amateurs de bouquets secs, assez commune dans les régions littorales d’Europe. Monospécifique du genre Lagurus. Friches annuelles, dunes fixées, zones de sur-fréquentation maritime. Zones boréales maritimes de climat doux à chaud.
Panicaut des champs ou Chardon Roland ou Chardon roulant (Eryngium campestre L.) Apiaceae - Plante vivace, épineuse, psammophile, calcicole, très commune, à ombelles contractée et fleurs verdâtres. Sorte de faux-chardon, cousin sans intérêt du chardon bleu des dunes (Eryngium maritimum, plante protégée). Rare en Bretagne en dehors de la zone maritime dans les sables coquilliers. Europe Asie occidentale et AFN.

image12.jpg

Amourette commune ou Brize intermédiaire (Briza media L.) Poaceae – Herbe, vivace (30/60), glabre, rampante stolonifère. Feuilles assez courtes, planes et rudes à gaines sup. très longue. Panicule composée ample, étalée à longs rameaux capillaires portant de nombreux épillets orbiculaires violacés ou verdâtres, tremblottants (4/5 mm). Europe, Asie occidentale.
Immortelle des sables [Helichrysum stoechas (L.) Moench.] Asteraceae - Sous-arbrisseau calcicole, psammophile, méditerranéenne-atlantique, commun, qui couvre parfois les dunes du littoral atlantique et les sols siliceux du sud-est de la France. Plante des sols pauvres et secs. Puissant anti-inflammatoire (Huile essentielle). Plante à la forte odeur de curry qui embaume l’atmosphère sous le soleil estival. Grandes colonies d’Immortelles des sables sur les dunes fixées (dunes grises) de l’arc dunaire Gâvres – Quiberon.

image13.jpg

Ail à tête ronde (Allium sphaerocephalon L.) Amaryllidaceae/Alliaceae/Liliaceae – Plante de la famille des Amaryllidaceae en phylogénie (APG), Alliaceae selon la classification de Cronquist et Liliaceae dans la classification traditionnelle. Un des 6 ails présents dans la région. Le grand absent étant l’ail des ours, abondant dans le Finistère. L’ail à tête ronde affectionne les lieux secs cultivés ou incultes, les dunes et tous les sols légers, plutôt alcalins.
Saule roux (Salix atrocinerea Brot.) Salicaceae – Petit arbre dioïque très commun, jusqu’à 5 m, proche du saule cendré. Son habitat est sensiblement le même que le saule rampant, cependant plus étendu. Son hybridation naturelle avec d’autres saules n’est pas rare. Eurasie, essentiellement euro-atlantique France/GB/Espagne/Portugal. Syn. nombreux.
Saule rampant ou Saule nain (Salix repens ssp. arenaria L.) Salicaceae – Très petit arbre commun (3 à 10 dm), dioïque, spécifique des dunes, des tourbières et de certains terrains de montagne. Abondant ou rares selon les régions d’Europe occidentale. Fructification cotonneuse, dissémination anémochore. Réducteur de biodiversité lorsqu’il prolifère.

image14.jpg

Orobanche (Orobanche sp.) Orobanchaceae - Plante herbacée parasite, sans chlorophylle, commune. Chacune des espèces d’Orobanche ne parasite qu’une espèce ou un petit nombre d’espèces. Par greffage naturel de la plante sur une racine de l’hôte parasité, l’orobanche va détourner la sève élaborée de l’hôte pour s’en nourrir.
Sauge verveine ou Sauge faux-horminum (Salvia verbenaca L.) Lamiaceae – Sauge à fleurs violette, assez commune (30/80) partout sur pelouses, friches, bas-côtés, très commune sur notre littoral et à l’intérieur. Tige robuste, dressée, velue, de section carrée. Feuilles ovales-oblongues, dentées (long. 3/10), nervurées-gaufrées. Fleurs violettes mellifères dans l’été. Du Caucase à l’Atlantique et Afr. du Nord.
Achillée millefeuilles (Achillea millefolium L.) Asteraceae – Plante vivace rhizomateuse de l’hémisphère nord. Réputée pourvue de vertus médicinales très diverses depuis l’antiquité grecque. Plante des pelouses, talus, chemins et adventice des cultures, parfois envahissante. Fleurs blanches ou rarement roses, groupées en corymbes. Feuilles ‘infiniment’ découpées.

image15.jpg

Iris des marais (Iris pseudacorus L.) Iridaceae – Très bel iris jaune se multipliant par extension des rhizomes et par les graines capables de flotter durant un an tout en gardant leur pouvoir germinatif. Plante invasive des douves, marécages et étangs. Aurait inspiré la fleur de lys des armoiries royales de France (On peut aussi évoquer la rivière Lys qui abrite des colonies de cet iris). Europe, AFN et proche orient. Naturalisée aux Amériques et en Nll. Zélande.
OEnanthe fistuleuse (OEnanthe fistulosa L.) Apiaceae – Plante vivace glaucescente (50/100), commune, à tiges creuses, striées, dressées, faibles émettant des stolons. Feuilles tripennatiséquées à segments linéaires. Pétioles creux. Ombelles à 2/3 rayons épais et courts. Ombellules globuleuses. Marais, fossés. Europe, Asie occ. jusqu’à l’Inde. Afr. du Nord.

image16.jpg

Cresson - Cresson de fontaine ou Cresson d’eau (Nasturtium officinale var. silifolium, R. Br.) Brassicaceae – Plante dont l’aire d’origine couvre une grande partie du vieux monde : Europe, Asie de la Chine au Pakistan et l’Afrique du Nord. Plante comestible et cultivée, très riche en vitamines (A, B sauf B12, C, E et K), en calcium et en fer ; elle n’est consommée en France que depuis le XIXème siècle. Cependant, il est fortement déconseillé de consommer du cresson sauvage cru, en raison de la présence possible de la « douve du foie » un ver parasite à l’origine d’une grave maladie : la distomatose. Le cresson cultivé peut aussi être contaminé par un trématode hématophage, responsable de la fasciolose. Plante vivace herbacée des milieux aquatiques : mares, étangs, ruisseaux d’eaux claires, peu profondes à courant lent et non acide. (Voir pl. bot. d’O. W. Thome) Très commun en Bretagne.
Ache faux-cresson [Apium nodiflorum (L.) Lag.] Apiaceae – Syn. : Helosciadium nodiflorum (L.) Koch – Plante vivace commune des fossés et lieux inondables (20/50). Très petites fleurs, en ombelles. Rayons peu nombreux. Europe centrale et méridionale.

image17.jpg

Cresson amphibie [Rorippa amphibia (L.) Besser] Apiaceae – Herbacée vivace, hydrochore, 40/120, ramifiée. Tige couchée-dressée, creuse, stolonifère, radicante à la base. Feuilles alternes lyrées ou pennatifides, les hautes lancéolées. Inflorescences en racème simple, lâche, s’allongeant dans le temps. Fleurs à 4 pétales jaune-vif. Fruits : silicules (3 à 6 mm). Rives vaseuses des étangs, rivières et fossés. Circumboréale.
Cresson à petites feuilles (Nasturium microphyllum Boenn. ex Rchb.) Brassicaceae – Synonyme : Nasturium officinale var. microphyllum. Peu différent du Cresson de fontaine, feuilles plus petites.
Gaillet des marais (Galium palustre L.) Rubiaceae – Gaillet des milieux humides - Vivace (10/40) à souche grêle de 20/60 cm. Feuilles verticillées par 4/5. Fleurs lâches blanches ou rosées en panicule allongée. Marais, fossés, prairies humides. Europe, Asie occ., Amérique du Nord.

image18.jpg

Chèvrefeuille du Japon (Lonicera japonica var. halliana) Caprifoliaceae – Plante grimpante, semi persistante subspontanée dans nos contrées. Quelque peu envahissante sur les talus et lisières. Ses fleurs parfumées, nombreuses, sont assez peu colorées : blanches et de 2 parfois 3 nuances de jaune sur la même plante.

Ne pas la confondre, ni avec le Chèvrefeuille des bois de petit développement et indigène (Lonicera periclymenum, vu dans le CR de la randonnée du 19 mai dernier), ni avec la variété chinoise du Chèvrefeuille du Japon (Lonicera japonica var. sinensis) de développement moyen et dont les fleurs variables sont très colorées.

image19.jpg


Date de création : 14/06/2022 @ 11:43
Catégorie : Actualités - Sorties Botaniques

Vous êtes ici :   Accueil » La main verte

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr